ActualiteEconomieLe360

Chine: la Banque centrale abaisse ses taux directeurs pour soutenir l’activité économique

Par Ismail Benbaba le 16/08/2022 à 22h08

Le port en eau profonde de Yangshan à Shanghai.

© Copyright : DR

Kiosque360. Pour booster l’activité économique, la Banque centrale chinoise vient d’abaisser plusieurs de ses taux directeurs. Mais ces mesures suffiront-elles pour juguler la situation? Cet article est une revue de presse du journal français Capital.

La Banque centrale chinoise a récemment abaissé plusieurs de ses taux directeurs pour soutenir une économie éprouvée par les restrictions anti-Covid et une crise de l’immobilier, après des indicateurs décevants en juillet, rapporte capital.fr dans l’une de ces récentes publications.

 

Le journal économique français rappelle que la Chine, deuxième économie mondiale, avait connu en juin un rebond de l’activité après la levée de nombreuses restrictions sanitaires en particulier à Shanghai, la capitale économique, confinée durant deux mois au printemps. Toutefois, cette reprise est restée fragile. Raison pour laquelle la Banque centrale, pour soutenir l’activité, a effectué cet abaissement, de manière inattendue, de ses taux de refinancement des banques (Repo).

 

«Le taux à sept jours a été fixé à 2 % (contre 2,10 % auparavant), tandis que celui à un an est abaissé à 2,75 % (contre 2,85 %).L’objectif est d’accroître les liquidités pour les banques et in fine de les pousser à accorder davantage de crédits pour soutenir l’activité», explique capital.fr. Selon certains experts, cette mesure ne suffira pas à juguler la situation, puisque les restrictions Covid devraient se poursuivre dans certains cas. «D’autant que la Chine est confrontée ces dernières semaines à un rebond épidémique, certes limité en termes de cas mais qui touche désormais de nombreuses provinces. Des dizaines de milliers de touristes sont notamment confinés sur l’île tropicale de Hainan (sud), une destination très prisée en Chine en cette période de l’année», fait remarquer capital.fr.

 

La même source explique que ce rebond épidémique vient s’ajouter aux difficultés qui pesaient déjà sur l’économie chinoise. Le secteur immobilier est particulièrement dans la tourmente depuis plusieurs semaines, alors même qu’il pèse plus du quart du PIB de la Chine. Dans ce sens, capital.fr précise que la détérioration de ce secteur et le risque de nouvelles restrictions liées au Covid entraveront considérablement la croissance au second semestre.

 

Par Ismail Benbaba

Continuer la lecture

close

Recevez toute la presse marocaine.

Inscrivez-vous pour recevoir les dernières actualités dans votre boîte de réception.

Conformément à la loi 09-08 promulguée par le Dahir 1-09-15 du 18 février 2009 relative à la protection des personnes physiques à l'égard du traitement des données à caractère personnel, vous disposez d'un droit d'accès, de rectification, et d'opposition des données relatives aux informations vous concernant.

Afficher plus
Bouton retour en haut de la page