Cinq entreprises marocaines dans le top 100 meilleures entreprises, selon Forbes

Le magazine économique Forbes Middle East a inclus cinq entreprises marocaines dans sa liste des « 100 meilleures entreprises cotées » pour 2021. Seules Attijariwafa Bank, Maroc Telecom, Banque Centrale Populaire (BCP), Bank of Africa et LafargeHolcim Maroc figurent parmi les 100 premières entreprises du monde arabe ayant leur siège au Maroc.

Le magazine économique américain établit son classement annuel sur la base du chiffre d’affaires, des bénéfices, des actifs et de la valeur marchande de l’entreprise. Cette année, 24 nouvelles entreprises ont réussi à figurer sur la liste, dont Bank of Africa du Maroc et Maroc Telecom.

Il est à noter que les banques et institutions financières dominent parmi les représentants marocains. Trois des cinq entreprises citées sont des prestataires de services financiers.

Attijariwafa Bank, détenue majoritairement par la holding d’investissement royale Al Mada, se classe au 23e rang sur la liste Forbes et est la plus grande banque du Maroc avec une valeur marchande de 105 milliards de dirhams. Desservant environ 10,6 millions de clients au Maroc et en Afrique, la banque a enregistré un chiffre d’affaires de 42 milliards de dirhams et un bénéfice de plus de 6 milliards de dirhams en 2022.

Leader du marché dans le domaine des télécommunications, Maroc Telecom est classé . Outre le Maroc, la société est présente dans 11 pays africains, dont le Burkina Faso, le Mali, la Mauritanie, la Côte d’Ivoire et le Togo.
Maroc Telecom compte actuellement 76 millions de clients et une valeur de marché, selon Forbes, de 120 milliards de dirhams et des actifs estimés à 63 milliards de dirhams. Jusqu’à présent cette année, la société a généré un chiffre d’affaires de 37 milliards de dirhams et un bénéfice de plus de 7 millions de dirhams. La société est détenue majoritairement par Etisalat des Émirats arabes unis. L’Etat marocain reste impliqué avec un peu moins de 20%, rappelle Forbes.

La Banque Centrale Populaire (BCP) est classée par Forbes au 46e rang, avec une valeur marchande de 5,5 milliards de dollars et un chiffre d’affaires de 2,7 milliards de dollars d’ici 2022, sur une marge bénéficiaire de 2,8 milliards de dirhams. La BCP a une forte présence au Maroc mais aussi à l’étranger dans des pays comme la France, l’Espagne, le Benelux et l’Allemagne. Le groupe est organisé comme une banque coopérative.

La quatrième société marocaine de la liste est Bank of Africa. Le groupe bancaire dirigé par Othman Benjelloun se classe au 55e rang avec une valeur marchande de 43 milliards de dirhams d’ici 2022, un revenu net de 3 milliards de dirhams et actuellement 354 milliards de dirhams d’actifs dans plus de 20 pays africains.

Au cours de la dernière décennie, Bank of Africa a poursuivi une ambitieuse stratégie d’expansion en Afrique. Aujourd’hui, elle compte 6,6 millions de clients qui sont servis par plus de 14 900 employés.

LafargeHolcim Maroc vient tout juste d’entrer dans le top 100. En tant que seule entreprise industrielle marocaine du classement, LafargeHolcim Maroc se classe au 99e rang avec une valeur boursière actuelle de 4,8 milliards de dirhams et des actifs d’une valeur de 21 milliards de dirhams. Le fabricant et distributeur de matériaux de construction compte plus de 40 sites de production et de vente et emploie 2 500 personnes.

Les 100 plus grandes entreprises du Moyen-Orient ont augmenté leurs bénéfices combinés de 121 %

 

Malgré la crise économique mondiale, les sociétés cotées au Moyen-Orient ont déclaré des bénéfices nets de 201,7 milliards de dollars en 2021, en hausse de 121 % par rapport aux 91 milliards de dirhams en 2020, selon Forbes.
Le total des actifs et la valeur marchande des sociétés cotées dans le classement Forbes ont augmenté à 4,2 billions de dollars et 4 billions de dollars, respectivement, contre 3,6 billions de dollars et 3 billions de dollars l’année dernière.

Pour la troisième année consécutive, le géant pétrolier et gazier Saudi Aramco est en tête de liste avec 400,5 milliards de dollars de revenus et 2,3 billions de dollars de valeur marchande. Les entreprises saoudiennes dominent la liste avec 33 entrées devant les Émirats arabes unis avec 25 entrées, le Qatar avec 16 entrées et le Koweït avec huit positions.

Continuer la lecture

Quitter la version mobile