ActualiteEconomieMaroc.maPolitique

Economie verte: les efforts du Maroc ont permis de hisser son positionnement régional et international


L’ensemble des efforts déployés par le Maroc ont permis de hisser son positionnement à l’échelle régionale et internationale au regard des indicateurs de l’économie verte, a souligné la ministre de l’Economie et des Finances, Nadia Fettah Alaoui, dans une allocution lue en son nom par le Trésorier Général du Royaume, Noureddine Bensouda, lors de la réunion du Conseil de l’OCDE au niveau des ministres tenue jeudi à Paris.

Le Royaume, qui a abrité la COP22 en 2016, défend dans toutes les enceintes internationales sa position intransigeante quant à l’appel à l’éveil de la conscience mondiale et à l’engagement collectif responsable face aux changements climatiques, témoignant de son fort engagement, sur les plans régional et international à lutter contre les effets des changements climatiques et à préserver la biodiversité et les ressources naturelles, a souligné la ministre.

Au niveau national, le Royaume s’est inscrit au cours des deux dernières décennies dans une démarche volontariste, intégrée, participative et responsable pour promouvoir un développement durable, suivant un nouveau paradigme, garantissant à la fois la durabilité environnementale et l’essor économique, en intégrant la dimension climat dans les processus de conception, de planification et d’évaluation des politiques publiques et en adoptant une nouvelle génération de stratégies sectorielles s’inscrivant dans cette logique, a-t-elle fait valoir.

Les stratégies de développement initiées sous l’impulsion de SM le Roi Mohammed VI, a-t-elle souligné, ont placé l’humain au cœur des actions socio-économiques, à travers notamment la généralisation de la protection sociale à tous les citoyens et la mise en place des bases d’un développement reposant sur la promotion de l’équité en matière d’accès aux opportunités d’inclusion, principalement pour les femmes et les jeunes, en vue de mobiliser pleinement leur potentiel.

Au niveau de la réduction des inégalités de genre, et parallèlement aux leviers stratégiques à caractère général visant à renforcer l’égalité Femme-Homme au Maroc, la feuille de route du Nouveau Modèle de Développement a consacré un projet à part au renforcement de l’autonomisation économique des femmes, a ajouté la ministre, faisant observer que ce projet vise à promouvoir davantage l’accessibilité des femmes aux opportunités économiques, à renforcer leurs capacités en matière de formation et d’éducation et à instaurer la politique de tolérance zéro à l’égard des violences subies par elles.

Et la ministre de poursuivre que compte tenu de la grande place des jeunes dans le potentiel économique et démocratique national, leur inclusion dans la vie active figure parmi les priorités du développement du Maroc, comme stipulé dans la Constitution du Royaume et réitérée dans plusieurs Discours Royaux et ce, dans une optique de relever les défis qui freinent la pleine mobilisation de leur potentiel, faisant observer que la feuille de route du Nouveau Modèle de Développement est venue, également, avec des propositions visant à améliorer l’employabilité des jeunes et favoriser leur insertion socioprofessionnelle, à travers des efforts d’investissement dans l’éducation, l’amélioration de leurs compétences et leur reconversion, pour tenir compte, notamment, des nouveaux défis naissant du phénomène du changement climatique et de la transformation numérique.

“Conformément aux Hautes Orientations Royales appelant à garantir à tous les citoyens marocains un socle de protection social intégré, équitable et pérenne, le chantier quinquennal structurant de la généralisation de la protection sociale, déjà entamé au Maroc, consacre une couverture sociale universelle, à travers la généralisation de l’assurance maladie obligatoire, des allocations familiales, de la retraite et des indemnités pour perte d’emploi”, a noté la responsable gouvernementale.

Revenant sur la thématique de la réunion ministérielle de l’OCDE à savoir “L’avenir que nous voulons : des politiques meilleures pour la génération à venir et pour une transition durable”, Mme Fettah Alaoui a expliqué que cette problématique si importante cadre parfaitement avec les choix et les priorités du Maroc en termes de promotion du développement durable, dans le sillage de la convergence vers les bonnes pratiques internationales, notamment celles adoptées par ses partenaires stratégiques.

MAP: 09/06/2022

Continuer la lecture

close

Recevez toute la presse marocaine.

Inscrivez-vous pour recevoir les dernières actualités dans votre boîte de réception.

Conformément à la loi 09-08 promulguée par le Dahir 1-09-15 du 18 février 2009 relative à la protection des personnes physiques à l'égard du traitement des données à caractère personnel, vous disposez d'un droit d'accès, de rectification, et d'opposition des données relatives aux informations vous concernant.

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page