EconomieMaroc Diplomatique

La capitalisation boursière a atteint 691 MMDH à fin décembre 2021

L’Autorité Marocaine du Marché des Capitaux (AMMC), a publié son rapport intitulé « LE MARCHÉ DES CAPITAUX EN CHIFFRES », qui est un support qui fournit les statistiques annuelles relatives au marché des capitaux. Ce rapport vient après une année 2020 marquée par les effets de la crise sanitaire sur le tissu économique et par conséquent sur le marché des capitaux. Dans son analys l’AMMC note que l’année 2021 a confirmé la reprise entamée au dernier trimestre 2020.

Dans son rapport, l’Autorité Marocaine du Marché des Capitaux note que l’indice de référence de la Bourse de Casablanca s’est inscrit en hausse, portant sa performance sur l’ensemble de l’année à +18,35%. Les autres indices marocains ont cumulé, depuis le début de l’année, une progression de +17,40% pour le MSI20 et de +23,55% pour le FTSE CSE Morocco 15.

De son côté, la capitalisation boursière a atteint 691 milliards de dirhams à fin décembre 2021, contre 585 milliards de dirhams au 31 décembre 2020 gagnant près de 106 milliards de dirhams en glissement annuel.

Pour ce qui est du volume annuel des échanges, il s’est situé à 75 milliards, en hausse de +34% par rapport à 2020.

Le volume du marché central, en progression de +23,7% par rapport à l’année précédente, a représenté près de 55% du volume transactionnel global. L’indicateur de liquidité s’est, pour sa part, apprécié, s’établissant à 9,86% au titre du mois de décembre 2021, contre 8,83% un an auparavant.

S’agissant de l’industrie de la gestion collective, le poids des OPC dans l’économie marocaine a connu une évolution positive. En effet, l’actif net des OPC a représenté, à fin 2021, 53,7% du PIB contre 49,6% à fin 2020. Dans ce contexte, l’AMMC rappelle que l’encours des OPC a atteint 627 milliards de dirhams, en hausse de +16,2% en 2021. L’actif net des

OPCVM s’est élevé à 593 milliards et celui des OPCI à 22 milliards, soit presque 4 fois plus qu’en 2020. Par type de fonds, l’encours des OPCVM actions, porté par une orientation très positive du marché boursier en 2021, s’est bonifié sur l’année de +27,1% pour atteindre 47 milliards, rapporte l’AMMC. L’encours des fonds diversifiés a progressé également de +105% soutenu par des flux nets positifs de plus de 29 milliards. L’encours des fonds obligataires a fini l’année en hausse +5,4%, tiré par des flux nets positifs de +10,3 milliards. Les fonds monétaires ont vu leur encours s’élever à 81milliards, en hausse de +12,1%, profitant d’une collecte nette de presque 8 milliards.

Au terme de l’exercice 2021, l’actif sous gestion des OPCVM a été principalement investi en valeurs non cotées, lesquelles représentent à elles seules 77,18% de l’actif total investi, suivies par les autres éléments d’actif et les valeurs cotées qui constituent respectivement 13,03% et 9,79% dudit actif. L’encours des valeurs non cotées a connu une progression de +11,75%, passant de 446 milliards de dirhams en 2020 à 499 milliards de dirhams en 2021. L’encours des valeurs cotées a progressé de +45,31% à 63 milliards et l’encours des autres éléments d’actif s’est accru de +38,12% à 84 milliards.

Du côté de la dette privée, l’AMMC relève que les levées de capitaux se sont chiffrées à 60 milliards de dirhams en 2021, contre 76 milliards en 2020. Pour ce qui est des titres de capital, les levées ont atteint 3 milliards de dirhams dont 600 millions sont relatifs à l’introduction en bourse de la société de Travaux Généraux de Construction de Casablanca (TGCC).

Lire aussi: L’AMMC accueille des magistrats du Ministère Public pour un séminaire d’échanges

Les levées de dettes ont concerné le secteur financier à hauteur de 72% et le secteur des sociétés de participations à hauteur de 9%. Dans ce contexte, l’encours des obligations s’est situé à 159 milliards de dirhams à fin 2021 en hausse de +5,1% par rapport à fin 2020 et l’encours des titres de créances négociables s’est élevé à 84 milliards et est resté quasi-stable par rapport à fin 2020.

Pour ce qui est du volume des opérations de prêt de titres, la rapport dénote que ce dernier a atteint 185 milliards de dirhams, en baisse de près de -27% par rapport à 2020. À fin décembre 2021, l’encours des opérations de prêt de titres s’est établi à 21 milliards de dirhams. Les principaux emprunteurs sont les sociétés non financières (34,3%) et les banques (32,9%), et les principaux prêteurs, les OPCVM avec 81,1% du volume traité.

S’agissant des investisseurs, le nombre des compte-titres s’est élevé à 148 079 comptes, principalement détenus par les personnes physiques résidentes (85,2%). Le nombre des clients des sociétés de bourse actifs sur le marché boursier a reculé de -2,8% pour atteindre 8 261 clients à fin 2021 dont 6 228 sont des personnes physiques marocaines.

L’activité sur le compartiment central de la Bourse de Casablanca confirme la structure de marché portée par les personnes morales domestiques. Les OPCVM et les personnes morales marocaines cumulent en effet 74% du volume transigé, en quasi-stagnation par rapport à l’année 2020 (73%).

La part de la capitalisation boursière détenue par les étrangers et les MRE avoisine 30%, principalement constituée de participations stratégiques (93%), estime l’AMMC.

Concernant les parts et actions OPCVM, l’actif net total sous gestion est détenu majoritairement par les entreprises financières à l’instar des années antérieures. Ces dernières détiennent en effet 77% de l’actif total, essentiellement investi dans les OPCVM obligataires.

Au niveau de la conservation des titres, l’encours global des avoirs conservés par le dépositaire central Maroclear s’est situé à 2 192 milliards de dirhams à fin 2021 pour un total de 1 534 titres conservés. L’activité opérationnelle dégage une moyenne quotidienne des flux dénoués de 58 milliards de dirhams et 1 362 opérations sur titres réalisées à fin 2021, dont 942 paiements d’intérêts, 315 remboursements de titres d’emprunts et 104 paiements de dividendes

Continuer la lecture

close

Recevez toute la presse marocaine.

Inscrivez-vous pour recevoir les dernières actualités dans votre boîte de réception.

Conformément à la loi 09-08 promulguée par le Dahir 1-09-15 du 18 février 2009 relative à la protection des personnes physiques à l'égard du traitement des données à caractère personnel, vous disposez d'un droit d'accès, de rectification, et d'opposition des données relatives aux informations vous concernant.

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page