EconomieMaroc Diplomatique

le patrimoine financier progresse de 5% en 2021

Le patrimoine financier des ménages a progressé de 5% à 919,5 milliards de dirhams (MMDH) en 2021, ressort-il de la 9ème édition du rapport annuel sur la stabilité financière, publié par Bank Al-Maghrib (BAM), l’Autorité de Contrôle des Assurances et de la Prévoyance Sociale (ACAPS) et l’Autorité Marocaine du Marché des Capitaux (AMMC).

Ce montant composé à hauteur de 82% de dépôts bancaires, contre 11% pour les placements en assurance vie et 7% sous forme de valeurs mobilières, précise ce rapport, ajoutant que cette structure reste quasiment inchangée d’une année à l’autre.

Les dépôts bancaires des ménages ont progressé au titre de l’année 2021 de 4,1% contre 5,5% en 2020, atteignant un montant de 754 MMDH, relève la même source.

Par catégorie, les dépôts à vue ont connu une augmentation de leur part dans le total des dépôts, pour s’établir à 65%, après 63% une année auparavant, tandis que les dépôts à terme ont vu leur part reculer de 1,4 point à 12%. Les comptes d’épargne ont maintenu leur proportion stable autour de 23%.

Les dépôts à vue ont ainsi totalisé un montant de 487 MMDH, avec un surplus de 31 MMDH, traduisant une hausse de 6,8% après 10% une année auparavant, note le rapport. La contraction des dépôts à terme s’est encore confirmée au terme de l’année 2021 et s’est établie à 7,1%, après 6,4% en 2020.

→Lire aussi : Perspectives du café au Maroc : les dépenses des ménages estimées à 13 MMDH en 2022

Le manque d’intérêt vis-à-vis de ce produit émane de la tendance baissière des taux de rémunération, observée depuis 2015. D’une année à l’autre, les taux de rémunération des dépôts à 6 mois se sont réduits de 2,51% à 2,19% et de 2,80% à 2,53% pour les dépôts à 12 mois.

Les comptes d’épargne, pour leur part, se sont accrus de 3,1% à 172 MMDH, contre 1,9% un an auparavant. Cette croissance demeure en deçà du rythme de progression moyen (5,2%) observé sur la période 2015-2019.

Le rapport fait également ressortir que les placements des ménages sous forme de contrat d’assurance vie ont augmenté de plus de 5 MMDH d’une année à l’autre, pour totaliser 99,4 MMDH en 2021, soit une progression de 5,4%. Les souscriptions à ce type de placement se sont inscrites depuis 2015 dans une tendance baissière, exception faite de l’année 2019 où leur croissance s’est élevée à 12,4%.

En termes de valeurs mobilières, les placements des particuliers ont réalisé une croissance notable de 15,2% en 2021 après une baisse de 5% en 2020, cumulant ainsi un montant global de 66 MMDH. Cet accroissement est dû, notamment à la progression de 12% des titres de propriété, dont le montant s’est élevé à 62,3 MMDH, devançant les titres de créances privées qui ont doublé par rapport à 2020, pour se situer à 3,4 MMDH.

De leur part, les placements des ménages en titres d’État ont légèrement progressé en 2021 et ce, après un retrait remarquable depuis 2016.

A travers ce rapport, les autorités du secteur financier visent à fournir au public une vision transversale sur la situation du système financier marocain et les risques susceptibles de l’affecter, ainsi qu’une analyse des principales tendances économiques et financières.

Avec MAP

Continuer la lecture

close

Recevez toute la presse marocaine.

Inscrivez-vous pour recevoir les dernières actualités dans votre boîte de réception.

Conformément à la loi 09-08 promulguée par le Dahir 1-09-15 du 18 février 2009 relative à la protection des personnes physiques à l'égard du traitement des données à caractère personnel, vous disposez d'un droit d'accès, de rectification, et d'opposition des données relatives aux informations vous concernant.

Afficher plus
Bouton retour en haut de la page