EconomieMaroc Diplomatique

Le projet de loi relatif au Conseil de la concurrence vise à renforcer sa neutralité en tant qu’institution indépendante

La ministre de l’Économie et des Finances, Nadia Fettah, a indiqué, vendredi à Rabat, que le projet de loi n° 41.22 modifiant et complétant la loi n°20.13 relative au Conseil de la Concurrence, vise à renforcer la neutralité du Conseil, en tant qu’institution constitutionnelle et à améliorer les procédures de saisine du Conseil.

Mme Fettah, qui présentait ce texte de loi devant les membres de la commission des finances et du développement économique à la Chambre des représentants, a souligné qu’il a pour objectif de mettre en place un écosystème national intégré de concurrence, conformément au Nouveau modèle de développement (NMD).

Le projet de loi vise aussi à fixer les missions et prérogatives des membres du Conseil et à améliorer les procédures et de la gestion, a-t-elle fait savoir, notant qu’il stipule aussi la clarification des attributions du président du Conseil ainsi que ses différentes instances décisionnelles, pour éviter tout chevauchement de compétence, et ce, en habilitant le règlement intérieur du Conseil à répartir les prérogatives entre les instances précitées.

→Lire aussi : Concentrations économiques non notifiées: le Conseil de la Concurrence publie sa décision

En outre, le texte de loi permet aux membres en fin de mandat de continuer à exercer leurs fonctions jusqu’à la nomination de nouveaux membres, pour éviter toute perturbation des travaux du Conseil, et lui attribue également la possibilité de diffuser des principes directeurs sur différentes questions, a ajouté la ministre.

Concernant l’amélioration des procédures et de la gestion, Mme Fettah a indiqué que ce texte permettra au Conseil de la concurrence de surveiller les conflits d’intérêts sur les affaires dont il est saisi, concernant les membres et le rapporteur général, et mettre en place une procédure de contestation pour les membres et les rapporteurs.

Le projet de loi fixe aussi les conditions relatives au quorum dans les différentes structures du Conseil, en soulignant l’engagement de confidentialité des délibérations des instances décisionnelles auxquelles seuls les membres concernés peuvent participer.

Avec MAP

Continuer la lecture

close

Recevez toute la presse marocaine.

Inscrivez-vous pour recevoir les dernières actualités dans votre boîte de réception.

Conformément à la loi 09-08 promulguée par le Dahir 1-09-15 du 18 février 2009 relative à la protection des personnes physiques à l'égard du traitement des données à caractère personnel, vous disposez d'un droit d'accès, de rectification, et d'opposition des données relatives aux informations vous concernant.

Afficher plus
Bouton retour en haut de la page