EconomieMaroc Diplomatique

Le royaume se mobilise derrière les porteurs de projets

Avec une augmentation de plus de 25%, en 2021, la création d’entreprises a augmenté d’une manière remarquable. En effet, une évolution de 93 517 entités par rapport à 2019 a été enregistré, d’après l’Office marocain de la propriété industrielle et commerciale (OMPIC), due probablement aux soutiens fournis par les programmes de financements proposés par l’Etat, en l’occurrence les programmes Forsa et Intelaka.

Avec le progrès que connait le secteur entrepreneurial au Maroc 93.517 nouvelles entreprises ont été créées au cours de l’année 2021, il s’agit d’une hausse de 25% par rapport à l’année 2020 qui ne comptait que 74.786 entreprises. Tout en sachant qu’en novembre 2021, on distinguait 64.100 entreprises de personnes morales et 29.417 autres entreprises de personnes physiques. Il s’agit donc d’une augmentation de 32,6% par rapport à la même période en 2020, toutefois le nombre d’entreprises de personnes physiques a enregistré une progression de de 11,2%.

L’écosystème des startups au Maroc évolue de jour en jour, cependant beaucoup d’établissements de suivis se sont instaurées, pour accélérer le débit entrepreneurial chez les jeunes marocains. Il s’agit donc d’une approche qui consiste à encourager les jeunes à accéder à ce domaine, en adoptant le principe d’innovation et avec l’application de nouveaux méthodes et outils développés technologiquement, en utilisant une perspective d’émergence de projets innovants, il ne s’agit donc pas d’opter pour des projets simple et traditionnel mais plutôt avec un degrés d’innovation et de création. 

A cet égard, le Maroc depuis quelques années offre des programmes de financement aux jeunes porteurs de projets, pour aider ces derniers à lancer leurs projets. Les banques et les grandes entreprises s’impliquent aussi dans ce champ pour consolider le tissu socio-économique à travers la promotion de l’entreprenariat.

Lire aussi: WIMEN, BAYER et la Fondation ZAKOURA signent un accord tripartite pour promouvoir l’entreprenariat féminin dans la zone rurale

Nous distinguons alors le programme Intelaka, qui jusqu’à présent a octroyé plus de 22.875 crédits en 2021, au cours de la même année le pourcentage d’engagements a enregistré une hausse de 22% par rapport à 2020, soit un montant total de 3,8 milliards de dirhams.

La région de Casablanca-Settat détient le plus grand pourcentage des régions marocaines qui ont bénéficié du programme Intelaka avec plus de 26%, ensuite nous retrouvons les régions de Rabat-Salé-Kénitra avec (15%), suivi de Marrakech-Safi avec un pourcentage de 12%.

Le projet a été présenté le 27 janvier 2020 a sa majesté le roi Mohamed VI, issu d’une coopération entre le gouvernement, Bank Al-Maghrib et le secteur bancaire, le programme vise le renforcement des TPE (très petites entreprises) et des PME (petites et moyennes entreprises), depuis 2020 le programme a pu capter l’intention des jeunes porteurs de projets.

Intelaka adopte trois principaux volets dans son concept, le premier repose sur le financement de l’entrepreneuriat, le second se concentre sur la coordination des actions d’appui et d’accompagnement de l’entrepreneuriat au niveau des régions et l’inclusion financière des populations rurales, l’objectif primordial est de dépasser et traverser les freins qui se mettent face à l’accès au financement des jeunes porteurs de projets et des TPME. Au fait il s’agit d’un programme d’appui pour permettre un coup de pouce aux jeunes désirants s’implanter dans le secteur entrepreneurial.

Quant à Forsa, l’accès n’est pas conditionné, ce programme a fixé comme objectif la création de 10.000 projets avant la fin de 2022. Avec un budget annuel de 1,25 milliard de dirhams, les enveloppes de financement peuvent aller jusqu’à 100.000 dirhams, avec une subvention de 10.000 dirhams. S’agissant d’un programme d’accompagnement, Forssa comporte aussi une formation en e-learning pour les bénéficiaires des programmes de financement, Les porteurs de projets ont la possibilité de rembourser les prêts de ce programme sur une durée maximale de 10 ans, avec un différé de 2 ans.

Continuer la lecture

close

Recevez toute la presse marocaine.

Inscrivez-vous pour recevoir les dernières actualités dans votre boîte de réception.

Conformément à la loi 09-08 promulguée par le Dahir 1-09-15 du 18 février 2009 relative à la protection des personnes physiques à l'égard du traitement des données à caractère personnel, vous disposez d'un droit d'accès, de rectification, et d'opposition des données relatives aux informations vous concernant.

Afficher plus
Bouton retour en haut de la page