EconomieMaroc Diplomatique

les fruits et légumes non impactés par la morosité

La production de fruits et légumes est l’un des secteurs les plus dynamiques du secteur agricole. Cependant, durant la campagne 2021-2022, les exportations de fruits et légumes se sont bien comportées malgré la saison sèche et la grisaille de l’économie mondiale, avec une hausse de 13%.

Au cours de la campagne commerciale 2021-2022, les exportations de fruits et légumes se sont bien comportées malgré la saison sèche et la morosité de l’économie mondiale. Les exportations ont atteint 1 607 000 tonnes lors de cette campagne de commercialisation, qui s’est déroulée du 1er septembre 2021 au 31 août 2022. Soit une augmentation de 13% par rapport à la campagne commerciale 2020-2021. Les tomates représentaient près de 43 % de la production, la quantité et la qualité augmentant régulièrement.

Dans un communiqué, le ministère de l’Agriculture, de la Pêche maritime, du Développement rural, des Eaux et Forêts, a salué la performance des producteurs de tomates. Il est rappelé que l’Union Européenne (UE), en tant que marché traditionnel, est la zone de vente la plus importante pour les légumes marocains. L’UE représente plus de 78 % de la valeur des volumes expédiés.

Lire aussi : Huile d’olives: la valeur des exportations augmente de 47% à fin août

Les exportations de fruits ont également augmenté

Les exportations de fruits ont également augmenté de manière significative, d’environ 125 400 tonnes, soit 18 % de plus que l’année précédente. La production de fruits et légumes a un grand potentiel et rapporte plus de 12 milliards de dirhams en devises chaque année. Cela correspond à 42% des exportations agricoles. Au moins 200 000 emplois permanents seront créés dans tous les domaines du secteur. Il s’agit notamment des professions agricoles, des travaux de conditionnement et d’autres activités liées au secteur.

Le secteur est en plein essor depuis des années, malgré un environnement international difficile, la sécheresse et la pandémie. Les producteurs agroalimentaires marocains, notamment les exportateurs, ont dû redoubler d’efforts pour maintenir leurs opérations. Leur domaine d’activité va de la production au conditionnement, à la transformation et à la commercialisation sur les marchés d’exportation.

Malgré le succès, toutes les personnes impliquées sont conscientes que lorsque vous exportez des fruits et légumes, vous exportez également la denrée rare et précieuse qu’est l’eau. L’agriculture capte une très grande partie de l’eau industrielle du pays, qui est très rare, surtout en période de changement climatique et de sécheresse aiguë.

Continuer la lecture

close

Recevez toute la presse marocaine.

Inscrivez-vous pour recevoir les dernières actualités dans votre boîte de réception.

Conformément à la loi 09-08 promulguée par le Dahir 1-09-15 du 18 février 2009 relative à la protection des personnes physiques à l'égard du traitement des données à caractère personnel, vous disposez d'un droit d'accès, de rectification, et d'opposition des données relatives aux informations vous concernant.

Afficher plus
Bouton retour en haut de la page