ActualiteArt & CultureEconomieInternationalMAP ExpressPolitique

Open data: un chantier central pour amorcer une nouvelle ère numérique efficace

mercredi, 21 septembre, 2022 à 19:12

Rabat – Le chantier de l’Open data est central pour amorcer une nouvelle ère numérique efficace et inclusive au Maroc, a indiqué, mercredi à Rabat, la ministre déléguée auprès du chef du gouvernement chargée de la Transition numérique et de la Réforme de l’Administration, Ghita Mezzour.

Dans une allocution lue en son nom à l’ouverture d’un atelier de sensibilisation et communication sur l’Open Data, organisé par l’Agence de Développement du Digital (ADD) en partenariat avec la Banque Mondiale, Mme Mezzour a souligné l’engagement des différents acteurs concernés pour dynamiser davantage le développement du digital dans les administrations publiques, dont particulièrement le chantier de l’Open data.

Le secteur public produit une grande quantité d’informations qui sont potentiellement réutilisables, a relevé la ministre, notant que ces informations multiples peuvent être de nature politique, économique, sociale, ou démographique, et sont susceptibles de contribuer à l’amélioration de la transparence des services publics et au développement de l’économie numérique en créant de nouveaux services innovants.

A cet égard, Mme Mezzour a souligné que l’ADD a inscrit dans sa feuille de route un chantier relatif au développement de l’open data sur le plan national, rappelant dans ce sens la réalisation en 2020 d’une étude en partenariat avec la Banque mondiale et dont l’objectif est de maximiser l’impact de l’ouverture des données publiques au Maroc.

Suite à cette étude qui a pu dégager un certain nombre de recommandations très importantes, des actions prioritaires ont été réalisées comme par exemple le lancement de la nouvelle version du portail open data “www.data.gov.ma”, a-t-elle rappelé.

Et de poursuivre que ce portail, géré par l’ADD, donne accès à des données produites par plusieurs organismes publics en utilisant des formats ouverts afin de faciliter l’exploitation et la réutilisation des données.

Il y a eu également l’organisation de plusieurs ateliers de sensibilisation et de formation au profit des responsables des organismes publics, dans l’objectif d’instaurer la culture Open Data et renforcer les connaissances et compétences en la matière, a noté la ministre.

Revenant sur l’organisation de cet atelier de sensibilisation, Mme Mezzour a relevé que ce dernier s’inscrit dans la continuité de la réunion de travail relative à l’accélération de la transition numérique de l’administration, organisée par le ministère, en mai dernier, en présence des Secrétaires Généraux des ministères, à travers des actions d’accompagnement de ces départements dans leurs plans d’actions de transformation digitale.

A ce titre, les travaux de restitution des actions convenues lors cette réunion sont en cours de finalisation et elles seront présentées “très prochainement”, a-t-elle fait savoir.

De son côté, le Directeur général de l’ADD, Sidi Mohammed Drissi Melyani a indiqué que dans le but de promouvoir les données publiques et maximiser leur impact à l’échelle nationale, l’ADD a inscrit dans son plan d’actions, le chantier Open Data visant à garantir l’émergence d’un écosystème Open Data et assurer son développement en vue de faire bénéficier à la fois l’Administration, l’Entreprise et le Citoyen, de retombées positives y afférentes.

Cet ambitieux chantier est en cours de mise en oeuvre par l’ADD, sous la supervision du Comité de pilotage national des institutions suivantes (le Ministère de l’Economie et des Finances ; le Ministère de la Jeunesse, de la Culture et de la Communication- Département de la Communication ; le Ministère délégué auprès du Chef du Gouvernement, chargé de la Transition Numérique et de la Réforme de l’Administration ; le Haut-Commissariat au Plan ; l’Instance Nationale de la Probité de la Prévention et de la lutte contre la corruption, l’Agence Nationale de Réglementation et des Télécommunications ; l’Agence de Développement du Digital), institué à cet effet, a noté M. Melyani.

Ce chantier a pour but principal le renforcement de la transparence et l’ouverture au niveau des différents organismes et institutions concernés, la facilitation de l’accès aux données publiques par les citoyens et les entreprises, la proposition de nouvelles ressources pour l’innovation économique et sociale et l’accélération de la modernisation de l’administration et la création de la valeur économique pour les entreprises, a-t-il ajouté.

En effet, le Maroc ne cesse de déployer ses meilleurs efforts et de mobiliser toutes les composantes des écosystèmes publics et privés afin de s’inscrire dans cette dynamique que connait le monde en matière d’innovation technologique et de transformation digitale ainsi que dans la recherche et développement liée à l’open data, a affirmé le DG de l’ADD.

Le but étant, a poursuivi M. Melyani, de s’affirmer non seulement en tant que plateforme émergente en la matière tant au niveau régional que continental mais également comme un hub africain en mesure de relever les multiples enjeux du virage numérique à même de garantir une maturité responsable et intégrée dans ce domaine aussi prometteur, précisant que le lancement d’une initiative open data constitue un levier important pour dynamiser et compléter les efforts de l’administration au service de cette transformation.

Et de soutenir que la libération des données publiques est porteuse de beaucoup d’opportunités aux niveaux politique, économique, social et culturel. Elle s’inscrit dans la continuité des efforts consentis par le Maroc en matière de transparence politique et administrative, de renforcement de la participation des citoyens, de soutien à l’évolution numérique, et de recherche de voies de croissance économique et de création d’emplois.

Ces données constituent un patrimoine immatériel qui peut être mis en valeur pour les différents utilisateurs, a relevé M. Melyani, notant que l’ouverture des données peut ainsi permettre à tout organisme de proposer davantage de services à ces usagers, et de bénéficier de leviers de croissance additionnels.

Pour sa part, le directeur pays pour le Maghreb et Malte à la Banque mondiale, Jesko Hentschel, a mis en évidence l’importance de mettre en place un système open data “fiable”, “transparent” et “inclusif” avec pour objectifs de faciliter la prise de décision et de tisser une relation très forte entre l’administration et le citoyen.

M. Hentschel a ainsi mis en relief l’importance d’établir une confiance entre les ménages et les institutions publiques dans le but d’accompagner le Maroc dans la réussite de cette approche open data.

Une administration ouverte donne la possibilité aux citoyens d’accéder aux données, un élément des plus importants, a-t-il dit, pour garantir le développement de la société.

Cet atelier de sensibilisation et communication sur l’Open Data a connu la participation de plus de 180 hauts responsables des différents organismes et institutions publics. Cette rencontre a constitué l’occasion de sensibiliser autour des opportunités offertes par l’Open data et d’exposer les principes à mettre en œuvre pour promouvoir ces données au sein des organismes et institutions concernés.

Dans le cadre de la mise en oeuvre du plan d’action national Open Data, notamment l’action relative à l’adoption d’une plateforme commune de données ouvertes, l’ADD a lancé en décembre 2021, la nouvelle version du portail national des données ouvertes “www.data.gov.ma”

Ce portail consiste à regrouper en un seul point d’entrée un ensemble de données publiques produites par les administrations, les établissements et entreprises publics et les collectivités territoriales, et ce gratuitement et en utilisant des formats ouverts, standards et documentés pour faciliter leur exploitation et réutilisation.

Depuis son lancement jusqu’à septembre 2022, le portail a connu une forte augmentation du nombre de jeux de données publiés (194%) et une adhésion importante des organismes et institutions publics producteurs de données (106%).

Continuer la lecture

close

Recevez toute la presse marocaine.

Inscrivez-vous pour recevoir les dernières actualités dans votre boîte de réception.

Conformément à la loi 09-08 promulguée par le Dahir 1-09-15 du 18 février 2009 relative à la protection des personnes physiques à l'égard du traitement des données à caractère personnel, vous disposez d'un droit d'accès, de rectification, et d'opposition des données relatives aux informations vous concernant.

Afficher plus
Bouton retour en haut de la page