ActualiteEconomieLe360

Taroudant a sa Société de développement local

Kiosque360. Dotée d’un capital de 4 millions de dirhams, la SDL compte dans son tour de table la Commune urbaine de Taroudant (à hauteur de 1,8 million) et le Conseil régional de Souss-Massa (1,6 million de million). Cet article est une revue de presse tirée du quotidien Les Inspirations Eco.

Les membres du Conseil régional de Souss-Massa ont adopté, en ce début de semaine, le statut de la société de développement local (SDL) de Taroudant et validé la contribution de la région à la création de ladite société. L’approbation de cette contribution, en termes de participation au capital, a été inscrite à l’ordre du jour de la session ordinaire de juillet 2022, constitué au total de 32 points.

 

«Dotée d’un capital de 4 millions de dirhams, soit l’équivalent de 40.000 actions, la SDL de Taroudant compte ainsi dans son tour de table la Commune urbaine de Taroudant (à hauteur de 1,8 million de dirhams pour 18.000 actions de 100 dirhams chacune) et le Conseil régional de Souss-Massa (1,6 million représentant 16.000 actions).

 

À noter que le Conseil provincial de Taroudant détiendra également 400.000 dirhams du capital (soit 4.000 actions) alors que les communes de Taliouine et Oulad Berhil participeront à hauteur de 100.000 dirhams chacune (1.000 actions).

 

À l’instar des autres SDL ou SDR déjà créées au niveau de la Région Souss-Massa, la SDL de Taroudant sera dirigée par un conseil d’administration, et ce conformément à la loi 17/95 relative aux Sociétés anonymes (SA), promulguée par le Dahir n°1-96-124 du 30 août 1996 et la loi organique des communes.

 

La mission principale de cette société anonyme à conseil d’administration consiste en l’exécution des travaux liés à l’aménagement et la réalisation des équipements publics ainsi que ceux liés à l’aménagement et l’entretien d’espaces verts, récréatifs et naturels.

 

«Il s’agit aussi de mettre à niveau les infrastructures de la ville et ses parkings et de mener à bien les contrats de partenariat avec les départements gouvernementaux pour la concrétisation de projets liés à la préservation et la valorisation du patrimoine culturel et touristique. Relèvent également des attributions de cette SDL, la réalisation des études liées à ses domaines d’intervention et le développement de son activité au profit des collectivités territoriales avoisinantes et de leur futur groupement», lit-on encore.

 

Dans l’attente de son approbation par les autres actionnaires concernés, le statut de la SDL de Taroudant devra recevoir le visa des autorités locales et l’approbation effective de la Direction générale des collectivités locales (DGCL). Suite à quoi, la SDL devra être immatriculée au registre de commerce, à l’issue de la publication de l’extrait du procès-verbal contenant la décision de son conseil d’administration. Restera à aborder, par la suite, l’épineuse question du recrutement et des ressources humaines.

 

«La Région Souss-Massa est dotée actuellement de deux SDL opérationnelles. Il s’agit de la Société de développement local Agadir Souss-Massa aménagement qui est une société anonyme à conseil d’administration. Elle est chargée des différents projets d’aménagement et de la maîtrise d’ouvrage des projets inscrits dans le cadre du programme de développement urbain d’Agadir», précise Les Inspirations Eco.

 

La seconde est la société Grand Agadir pour la mobilité et les déplacements urbains dont la mission principale est également la mise en œuvre des projets inscrits dans le cadre du Plan des déplacements urbains du Grand Agadir (parmi lesquels la première ligne de Bus à haut niveau des services d’Agadir), conformément aux préconisations dudit plan, approuvé en 2015.

 

À noter que la région dispose actuellement de trois SDR opérationnelles, dont la société de «Développement touristique Souss-Massa» dont la raison sociale est la mise en œuvre de la feuille de route régionale du tourisme et le développement de nouveaux produits touristiques dans la région. Entrent également dans ses prérogatives, la valorisation du capital culturel et naturel ainsi que l’accompagnement du développement du produit touristique et des infrastructures régionales.

 

Les deux autres SDR sont la Société de développement régional Aghroud aménagement (qui se chargera de l’aménagement de la future station d’Aghroud au nord d’Agadir) et la Société de développement régionale TPE-PME touristique Souss-Massa.

Continuer la lecture

close

Recevez toute la presse marocaine.

Inscrivez-vous pour recevoir les dernières actualités dans votre boîte de réception.

Conformément à la loi 09-08 promulguée par le Dahir 1-09-15 du 18 février 2009 relative à la protection des personnes physiques à l'égard du traitement des données à caractère personnel, vous disposez d'un droit d'accès, de rectification, et d'opposition des données relatives aux informations vous concernant.

Afficher plus
Bouton retour en haut de la page