EconomieMaroc Diplomatique

Taux directeur inchangé, taux d’inflation à 5,3%

Le taux directeur demeure inchangé à 1,5%, le taux de croissance devrait se situer à 1% cette année et celui de l’inflation à 5,3%. Voici en gros les principales conclusions et prévisions de la deuxième session de 2022 de Bank Al-Maghrib.

Le Conseil de Bank Al-Maghrib (BAM) a tenu, ce mardi 21 juin, sa deuxième session de l’année 2022. Le conseil a examiné et approuvé, lors de cette session, le rapport annuel sur la situation économique, monétaire et financière du pays ainsi que sur les activités de la Banque au titre de l’exercice 2021.

A l’issue de cette rencontre, BAM a maintenu inchangé le taux directeur à 1,50%, alors qu’il continuera de suivre de près de l’évolution de la conjoncture nationale et internationale. Il a ainsi décidé de maintenir l’orientation accommodante de la politique monétaire et ce, pour continuer de soutenir l’activité économique, et ce compte tenu de l’impact des décisions prises dans le cadre de l’accord social du 30 avril 2022, et de la nature des pressions inflationnistes, essentiellement importées.

Après avoir enregistré un record de 7,9% en 2021, le taux de croissance devrait chuter cette année. L’impact du déficit pluviométrique se fera largement ressentir au niveau de la croissance. La production céréalière reculerait de 69% à 32 millions de quintaux en 2022, selon les estimations du ministère de l’Agriculture. A son tour, la valeur ajoutée agricole devrait connaître une baisse de 15%, avant de s’améliorer de 12,9% en 2023 sous l’hypothèse d’une récolte céréalière moyenne de 75 millions de quintaux.

En revanche, la croissance des activités non agricoles devrait se consolider à 3,8%, favorisée par l’assouplissement des restrictions sanitaires, et retrouverait son rythme tendanciel en 2023 avec une progression de 2,8%.

Compte tenu de ces évolutions, le pays devrait réaliser, en 2022, un taux de croissance de 1%. Un taux de croissance qui devrait s’accélérer à 4% en 2023.

Cette année, l’inflation devrait atteindre, selon les projections de la Banque, 5,3%, avant de décélérer pour retrouver des niveaux modérés en 2023. Le taux d’inflation devrait ainsi se situer à 2% l’année prochaine. Alimentée principalement par la hausse des cours des produits énergétiques et alimentaires ainsi que par l’accélération de l’inflation chez les principaux partenaires commerciaux du Maroc, la hausse des prix à la consommation devrait ainsi continuer à se faire ressentir. La composante sous-jacente de l’inflation devrait à son tour augmenter à 5,2% en 2022, avant de se situer à 2,5% l’année prochaine.

Continuer la lecture

close

Recevez toute la presse marocaine.

Inscrivez-vous pour recevoir les dernières actualités dans votre boîte de réception.

Conformément à la loi 09-08 promulguée par le Dahir 1-09-15 du 18 février 2009 relative à la protection des personnes physiques à l'égard du traitement des données à caractère personnel, vous disposez d'un droit d'accès, de rectification, et d'opposition des données relatives aux informations vous concernant.

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page