ActualiteInternationalTelquel

En Italie, un tribunal ordonne l’analyse des vaccins à ARN messager

Le tribunal de Pesaro, près de Saint-Marin (est), a commis un expert pour identifier le contenu des vaccins anti-Covid à ARN messager Moderna et Pfizer/BioNTech. Ces analyses seront réalisées en septembre, a précisé l’avocate Nicoletta Morante à l’AFP. Il s’agit selon elle « d’une première en Italie, et peut-être en Europe ».

Le plaignant, qui a déjà contracté la maladie par le passé, est un quinquagénaire exerçant notamment dans l’enseignement, et dont l’activité est soumise en Italie à l’obligation vaccinale. Réfractaire, il est sous le coup de sanctions administratives, selon Me Morante.

Outre qu’« il demande d’établir si vacciner les personnes guéries du Covid satisfait à la bonne administration de la médecine », il veut savoir quelles protéines sont présentes dans ces vaccins et si ces derniers contiennent des « excipients à usage non humain ou dangereux pour la santé », selon un résumé de la plainte consulté par l’AFP.

Le traitement à ARN messager permet aux cellules de reproduire des protéines présentes dans le virus – les « antigènes » -, afin d’habituer le système immunitaire à le reconnaître et à le neutraliser.

A l’appui de la plainte au civil présentée à Pesaro, l’avocate a produit l’avis d’un médecin chercheur, présenté comme virologue indépendant.

Ce dernier estime que les vaccins ARNm ne remplissent pas la fonction de protection pour laquelle ils sont injectés. Ces vaccins, écrit-il dans la plainte, « n’ont pas la conformation fonctionnelle déclarée » et la réponse immunitaire qu’ils engendrent « est inefficace ».

Selon l’OMS, plus de 12 milliards de doses de vaccins anti-Covid ont été administrées dans le monde et 60% de la population a reçu deux doses.

Continuer la lecture

close

Recevez toute la presse marocaine.

Inscrivez-vous pour recevoir les dernières actualités dans votre boîte de réception.

Conformément à la loi 09-08 promulguée par le Dahir 1-09-15 du 18 février 2009 relative à la protection des personnes physiques à l'égard du traitement des données à caractère personnel, vous disposez d'un droit d'accès, de rectification, et d'opposition des données relatives aux informations vous concernant.

Afficher plus
Bouton retour en haut de la page