HibapressInternational

LA RICHESSE DU TRAFIC INTERNATIONAL DE DROGUE DIVISE LES DIRIGEANTS DU polisari

HIBAPRESS-RABAT-Abdellatif Baraka

Au cours des derniers jours, le polisario a connu un conflit interne entre ses membres en raison des produits du trafic international de drogue, après qu’une confrontation a éclaté entre les fils d’Ould El Bouhali (connu pour le trafic d’armes et de drogue) et la famille de Mohamed Lamine Ahmed, “ministre des Finances” du polisario, qui est, soit dit en passant, le neveu d’Ibrahim Ghali, ainsi que la lutte renouvelée pour les centres d’influence au sein du front entre Mustapha Sayed El Bachir, de la tribu Rguibat, et le soi-disant « premier ministre de l’intérieur présumé », Mansour Omar, surtout après que Mustapha Sayed El Bachir a déclaré que le polisario n’est pas un État, que tout le monde n’est que des réfugiés et qu’Ibrahim Ghali n’est pas président mais un réfugié comme tout le monde, ce qui a attiré l’attention sur les développements de ce conflit qui s’est étendu à un conflit tribal entre clans, surtout après avoir alimenté la crise entre la tribu « Lbihat » et « Oulad Moussa » (la tribu Rguibat).

La tension interne due au trafic de contrebande évolue dans le sens d’un coup d’État contre la direction actuelle d’”Ibn Battouch” et son entourage” à la lumière du conflit croissant sur qui a le droit de posséder la richesse de la drogue.

Un dossier dangereux qui peut arriver au Conseil de Sécurité après les événements récents dans les camps de Tindouf, après le scandale de la vente d’aide humanitaire

Aujourd’hui, apparaît le conflit de la drogue, et il risque de devenir un point noir pour l’afflux de terroristes dans la région à cause de l’argent de la drogue, qui appelle à faire pression sur l’Algérie, parrain du front de l’illusion et responsable de la sécurité de la région du Maghreb, ainsi que de la sécurité européenne et mondiale.

 


Continuer la lecture

close

Recevez toute la presse marocaine.

Inscrivez-vous pour recevoir les dernières actualités dans votre boîte de réception.

Conformément à la loi 09-08 promulguée par le Dahir 1-09-15 du 18 février 2009 relative à la protection des personnes physiques à l'égard du traitement des données à caractère personnel, vous disposez d'un droit d'accès, de rectification, et d'opposition des données relatives aux informations vous concernant.

Afficher plus
Bouton retour en haut de la page