Le Maroc et le Burundi déterminés à donner un nouvel élan à la coopération interparlementaire


Le Maroc et le Burundi ont réitéré leur détermination à donner un nouvel élan à la coopération interparlementaire et partant insuffler une nouvelle dynamique aux relations solides entre les deux pays amis, basées sur une solidarité agissante et le respect mutuel.

Cette volonté a été réaffirmée par la Chambre des Conseillers et le Sénat du Burundi qui se sont accordés à renfoncer encore davantage les relations interparlementaires et d’identifier de nouveaux domaines de travail et la mise en place d’un partenariat fructueux.

Dans une déclaration conjointe publiée mardi à l’issue d’un entretien entre le président de la Chambre des Conseillers, Naama Mayara, et le président du Sénat du Burundi, Emmanuel Sinzohagera, à l’occasion de la tenue de la 9ème Réunion Consultative l’Association des Sénats, Shoura et Conseils équivalents d’Afrique et du monde arabe (ASSECAA), les deux présidents ont salué cette rencontre qui témoigne de la sécularité des relations politiques entre le Royaume du Maroc et la République du Burundi, des relations qui sont empreintes d’amitié, de fraternité, de cordialité et de la réelle volonté de bâtir une coopération solide et multisectorielle.

MM. Mayara et Sinzohagera ont considéré que cet entretien s’inscrit dans le cadre du nouvel élan donné aux relations bilatérales entre les deux institutions législatives, ainsi qu’entre les deux pays amis. Il est également une occasion pour s’atteler sur les perspectives et les moyens de renfoncer encore davantage ces relations interparlementaires et d’identifier de nouveaux domaines de travail et la mise en place d’un partenariat fructueux.

Cette même volonté a été réitérée aussi lors des entretiens du président de la Chambre des Conseillers avec le Vice-président de la République du Burundi, Prosper Bazombanza, le Premier ministre, Gervais Ndirakobuca et d’autres personnalités burundaises.

La coopération entre le Maroc et le Burundi n’est plus à démontrer, en témoigne la qualité des relations entre les deux pays fondées sur l’amitié, le respect mutuel et la solidarité à tous les niveaux et à travers diverses initiatives, comme l’a souligné M. Bazombanza qui a cité dans ce sens l’ouverture d’un consulat général de son pays à Laayoune en 2020.

Animé d’une volonté de consolider les relations bilatérales dans un cadre de solidarité agissante et d’amitié sincère, le Maroc œuvre sans relâche à renforcer la coopération avec le Burundi dans le cadre de la Vision de SM le Roi Mohammed VI pour la coopération Sud-Sud, placée autour du triptyque paix, sécurité et développement. Une Vision Royale pour une Afrique stable, prospère et en paix au service du citoyen africain qui a été illustrée par le fort engagement du Royaume à partager avec les pays africains frères son expérience, expertise et savoir-faire pour une coopération sud-sud dynamique et croissante dans tous les domaines (santé, éducation, formation, paix, stabilité et développement socio-économique).

C’est dans ce sens que le président de la Chambre des Conseillers a réitéré lors des différentes rencontres avec les hauts responsables burundais la disposition du Maroc à apporter son soutien, partager son expérience, élargir les programmes de coopération avec le Burundi et accompagner le pays dans les domaines prioritaires, notamment l’éducation, la formation, l’agriculture, la coopération technique et de la numérisation, outre l’établissement de partenariats entre les régions et les collectivités territoriales.

Ce soutien et cet accompagnement du Maroc au Burundi a été hautement salué par le vice-président de la République du Burundi qui a reçu au palais présidentiel le président de la Chambre des Conseillers.
MAP: 22/09/2022

Continuer la lecture

Quitter la version mobile