L’Europe poursuit les achats de vaccins anti Covid-19

L’Autorité de préparation et de réaction en cas d’urgence sanitaire de la Commission européenne (HERA) a annoncé la signature d’un contrat avec la société espagnole HIPRA pour la fourniture d’un vaccin protéique contre le Covid-19.

Quatorze États membres et pays participent à cette passation conjointe de marché, qui leur permet d’acquérir jusqu’à 250 millions de doses de vaccin.

‘’Le nombre d’infections par le Covid-19 étant à nouveau en hausse en Europe, nous nous devons de garantir un niveau de préparation maximal à l’approche des mois d’automne et d’hiver’’, a déclaré Stella Kyriakides, commissaire à la santé et à la sécurité alimentaire.

Le vaccin HIPRA constitue encore ‘’une option supplémentaire pour compléter le vaste portefeuille de vaccins que nous rendons disponibles à nos États membres et à nos citoyens’’, a-t-elle indiqué, notant qu’une augmentation de la vaccination et de l’administration de doses de rappel s’avérera essentielle dans les prochains mois.

Le contrat de passation conjointe de marché signé avec HIPRA complète le portefeuille de vaccins déjà bien rempli de l’UE. Il englobe les contrats signés avec AstraZeneca, Sanofi-GSK, Janssen Pharmaceutica NV, BioNtech-Pfizer, Moderna, Novavax et Valneva.

Quelque 4,2 milliards de doses ont été achetées dans le cadre de la stratégie européenne en matière de vaccins, selon les chiffres de la Commission.

Le vaccin bivalent à protéine recombinante d’HIPRA, qui fait actuellement l’objet d’une évaluation en continu par l’Agence européenne des médicaments, est conçu comme dose de rappel destinée aux personnes précédemment immunisées et âgées de 16 ans ou plus. Le vaccin HIPRA est conservé à l’état réfrigéré, entre 2 et 8° C, ce qui facilite son stockage et sa distribution dans l’Europe et le monde entier.

Le vaccin contre le COVID-19 d’HIPRA fait actuellement l’objet d’une évaluation en continu par l’Agence européenne des médicaments (EMA). Si le vaccin reçoit une autorisation de mise sur le marché, les pays participants seront en mesure de l’acheter par l’intermédiaire du contrat-cadre déjà en place.


Continuer la lecture

Quitter la version mobile