InternationalLe Site Info

Londres se prépare pour les funérailles

Bien qu’habituée aux grands rendez-vous, des sommets politiques aux Jeux olympiques, Londres se prépare pour les funérailles de la Reine Elizabeth II comme pour son plus grand défi. Une effervescence toute particulière anime les artères de la ville où les autorités sont à pied d’œuvre pour accueillir cet événement.

Le cercueil de la Reine, décédée jeudi à 96 ans, a retrouvé mardi soir la capitale britannique. Après une nuit au Palais de Buckingham, qui a été sa résidence officielle pendant plus de 70 ans de règne, son cercueil devrait rejoindre Westminster Hall, mercredi à 15 heures, où il reposera en chapelle ardente durant quatre jours entiers.

C’est le nouveau Souverain, Charles III, qui s’est déjà rendu en Écosse et en Irlande du Nord, qui devrait accompagner la procession solennelle de Buckingham à la plus ancienne des Chambres du Parlement. Cet événement marquera le début des préparatifs des funérailles nationales qui attireront des dirigeants et des dignitaires du monde entier.

Des centaines de milliers de membres du grand public sont attendus à Westiminister Hall pour rendre un ultime hommage à la Reine, faisant écho à d’autres moments historiques du Royaume-Uni, comme le couronnement d’Elizabeth II en 1953 et les funérailles de Winston Churchill en 1965.

À Édimbourg déjà, des dizaines de milliers de Britanniques ont patienté des heures, y compris de nuit, pour pouvoir se recueillir devant le cercueil en chêne de la Reine à la cathédrale Saint-Gilles. Placé sur une estrade et recouvert de l’étendard écossais, le cercueil est resté accessible durant toute la nuit de lundi à mardi avant de rallier la capitale britannique la soirée suivante.

L’afflux massif de visiteurs devrait mettre à rude épreuve le système de transport de la capitale britannique, entraîner une pénurie de chambres d’hôtel et poser des problèmes de sécurité conséquents, alors que de nombreux dirigeants étrangers doivent assister aux funérailles nationales le 19 septembre à l’abbaye de Westminster.

Jusqu’à 10.000 policiers seront déployés à Londres et 1.500 soldats seront présents pour contrôler les foules. « C’est un défi de taille pour la police métropolitaine et pour moi personnellement. Mais nous nous y préparons depuis de très nombreuses années », a déclaré Sir Mark Rowley, qui a pris ses fonctions à la tête de la police de la capitale seulement lundi.

Dans ce qui sera l’une des plus grandes opérations de police jamais menées au Royaume-Uni, les routes de Londres seront fermées, des patrouilles seront visibles dans les endroits clés et des agents de protection personnelle s’occuperont des visiteurs VIP.

Parm Sandhu, ancien commissaire en chef de la police métropolitaine, a prévenu lors d’une intervention sur la BBC que les services seraient « mis à rude épreuve » et que certaines rues seront tellement bondées qu’il sera difficile d’y circuler.

Dans le Westminster Hall, le corps de la Reine sera dans un cercueil fermé, drapé de l’étendard royal. Chaque coin sera gardé par des unités militaires de la Sovereign’s Bodyguard, de la Household Division ou des Yeoman Warders of the Tower of London.

Downing Street a refusé de donner une estimation du nombre de personnes en deuil qui iront voir le cercueil, mais la presse locale évoque des chiffres proches du million.

Un porte-parole du gouvernement a dans ce sens affirmé au Financial Times que le nombre de personnes présentes sera bien plus élevé que les 200.000 personnes qui ont assisté à l’enterrement de la mère de la Reine en 2002.

Alors que la durée d’attente pour voir le cercueil est estimé à plus de 30 heures, le gouvernement a indiqué qu’il mettra à disposition de l’eau et des équipements de premiers secours pour les personnes endeuillées qui feront la queue et qui auront des bracelets leur permettant de se rendre aux toilettes avant de reprendre leur place dans la file d’attente.

Dans le centre de Londres, en particulier autour de Westminster et dans le West End, les hôtels affichent complets depuis plusieurs jours. Selon le site de réservation en ligne Trivago, le prix moyen d’une chambre d’hôtel à Londres pendant le week-end des funérailles est supérieur de près de 40 % à celui de l’année dernière.

Le chaos risque de se propager jusqu’aux transports, les autorités ayant prévenu que Londres pourrait être confrontée à une demande de services « sans précédent » et ont indiqué que du personnel et des lignes supplémentaires seront déployés durant les jours à venir.

Dans un communiqué commun, Transport for London et Network Rail ont assuré que la ville sera « exceptionnellement chargée » et ont exhorté les passagers à planifier leurs déplacements à l’avance et à surveiller les mises à jour et les alertes de transports.

Au milieu de ce bouillonnement, Londres devra apporter des réponses logistiques et sécuritaires à ce qui semble être son plus grand défi jamais relevé.

S.L. (avec MAP)



Continuer la lecture

close

Recevez toute la presse marocaine.

Inscrivez-vous pour recevoir les dernières actualités dans votre boîte de réception.

Conformément à la loi 09-08 promulguée par le Dahir 1-09-15 du 18 février 2009 relative à la protection des personnes physiques à l'égard du traitement des données à caractère personnel, vous disposez d'un droit d'accès, de rectification, et d'opposition des données relatives aux informations vous concernant.

Afficher plus
Bouton retour en haut de la page