ActualiteInternationalLe360Politique

Lutte contre la corruption: le Niger renforce son arsenal

La Haute autorité de lutte contre la corruption et les infractions assimilées (HALCIA) du Niger à enregistré, au cours de la période 2021-2022, 323 plaintes, dont 197 ont été retenues pour traitement au terme duquel 50 rapports ont été transmis au président de la République et 30 aux procureurs de la République compétents.

Selon la HALCIA, un montant de près de 3 milliards de francs CFA a été recouvré suite aux opérations de contrôle diligentées au cours de cette année au niveau de certaines unités douanières. Ces investigations et cette répression constituent un des outils essentiels de prévention de la corruption.

«Aujourd’hui, c’est clair que l’indice de perception de la corruption est très élevé au Niger et il faudrait que tous les acteurs puissent se réunir, réfléchir et créer une véritable révolution pour permettre aux institutions telles que la justice de faire leur travail. Nous avons besoin d’actions concrètes, nous voulons que les dirigeants puissent prendre des dispositions pour mettre hors d’état de nuire ces corrompus. Il faut aussi que la population y participe», souligne Maikol Zodi, acteur de la société civile.

Articles similaires

Abondant dans le même sens, Intinicar Alhassane, leader politique, observe qu’«au Niger, à travers l’effort de l’équipe de la HALCIA, il y a eu des avancées significatives et nous pensons qu’avec l’appui de tous les Nigériens, on va venir à bout de ce fléau. Selon les investigations qu’on a faites à l’intérieur du pays, nous constatons qu’il y a un éveil de conscience des Nigériens, et ils sont prêts à collaborer avec la Haute autorité de lutte contre la corruption et les infractions assimilées.»

La HALCIA a choisi de commémorer la Journée internationale de lutte contre la corruption en mettant un cachet particulier sur deux structures importantes de la mobilisation des ressources internes, à savoir la Direction générale des douanes et la Direction des impôts.

Par ailleurs, plusieurs actions de terrain ont été entreprises cette année, notamment des séances de sensibilisation des forces vives du pays. Selon l’indice de perception de la corruption pour l’année 2021, le Niger occupe la 124e place sur 180 pays.

Par Aboubacar Sarki (Niamey, correspondance)

Le 12/12/2022 à 08h30

Continuer la lecture

close

Recevez toute la presse marocaine.

Inscrivez-vous pour recevoir les dernières actualités dans votre boîte de réception.

Conformément à la loi 09-08 promulguée par le Dahir 1-09-15 du 18 février 2009 relative à la protection des personnes physiques à l'égard du traitement des données à caractère personnel, vous disposez d'un droit d'accès, de rectification, et d'opposition des données relatives aux informations vous concernant.

Afficher plus
Bouton retour en haut de la page