ActualiteInternationalLe360Politique

Sénégal: le trafic d’actes d’état civil, un mal qui fausse les données statistiques du pays

#Sénégal : Au Sénégal, l’arrestation il y a quelques semaines de deux retraités du service d’état civil pour confection frauduleuse d’actes d’état civil a révélé au grand jour un vaste réseau. Selon plusieurs citoyens, cette affaire n’est que la partie visible de l’iceberg et le mal est très profond.

Pape Abdou Diodio Boye et Abdou Aziz Kane, déjà condamnés pour faux et usage de faux, continuaient tranquillement leur business en confectionnant de faux extraits de naissance et certificats de mariage, jusqu’à leur arrestation il y a quelques semaines.

Si des Sénégalais profitent de ce trafic pour un voyage facile ou un mariage à l’étranger, des étrangers également sollicitent les faussaires pour la confection d’un acte de naissance pour bénéficier de la carte d’identité sénégalaise. En échange d’un tel service, une forte somme d’argent est payée par le bénéficiaire, qui pourrait aussi en contrepartie voter pour un candidat comme le soupçonnent certains.

>>> LIRE AUSSI: Sénégal: immunité levée pour deux députés soupçonnés de trafic de passeports

Dans tous les cas, ce trafic est dangereux pour plusieurs raisons selon des citoyens, qui pensent que l’image du pays pourrait en souffrir. Le mal, selon les personnes interrogées, résulte de l’attitude des élus municipaux qui préfèrent travailler avec leurs militants sans formations et qui sont mal payés, plutôt qu’avec de vrais officiers de l’état civil formés à la bonne école.


Continuer la lecture

close

Recevez toute la presse marocaine.

Inscrivez-vous pour recevoir les dernières actualités dans votre boîte de réception.

Conformément à la loi 09-08 promulguée par le Dahir 1-09-15 du 18 février 2009 relative à la protection des personnes physiques à l'égard du traitement des données à caractère personnel, vous disposez d'un droit d'accès, de rectification, et d'opposition des données relatives aux informations vous concernant.

Afficher plus
Bouton retour en haut de la page