Alessandra Ciucci dédie un livre à El Aïta

La chercheuse italienne, Alessandra Ciucci, vient de publier, chez les éditions marocaines La Croisée des Chemins avec le concours de l’Académie du Royaume, un nouveau livre intitulé «Voix de l’Aïta : la femme, la culture et la pratique musicale traditionnelle au Maroc».

Une œuvre dont la traduction est réalisée par Noureddine Ezzouitni avec une préface de Hassan Najmi. Cette publication comprend six études scientifiques dont celles portant sur la femme et la musique, la professionnalisation des femmes en chant au Maroc, l’affranchissement d’Al Aïta du discours orientaliste, la campagne dans l’Aïta Hasbaouie, ainsi que la performance de la fameuse «El Aloua» (La colline) ; parcours du sacré et du désir au Maroc. De plus, l’œuvre englobe un album documentant de cet art. L’importance de ce livre réside dans le traitement des pratiques musicales de la femme au Maroc dans un contexte marqué par la question centrale du genre social tel que le confirme la recherche scientifique. De plus, ce livre se base sur une approche scientifique précise et la recherche dans le terrain. Le tout avec un sens d’analyse.


Continuer la lecture

Quitter la version mobile