ActualiteAujourd'hui le Maroc

Cartables scolaires : La tutelle et les producteurs nationaux démentent la pénurie

A l’heure où les importateurs contestent les mesures de contrôle imposées par la Douane

A chaque rentrée scolaire sa polémique. Après le cahier, c’est le cartable qui défraye la chronique aujourd’hui. Les bruits de couloirs font état d’une éventuelle pénurie du cartable scolaire sur le marché national du fait des mesures imposées par l’Administration des douanes et impôts indirects (ADII). Dans sa circulaire du 30 mai 2022, l’ADII soumet les cartables au contrôle conformément aux normes marocaines rendues d’application obligatoire. Une décision qui déplaît aux importateurs. Ces derniers appréhendent une perturbation de l’approvisionnement voire une pénurie, de quoi susciter l’inquiétude des parents en cette période de reprise. Si la situation semble compromettante pour les importateurs, les producteurs nationaux restent quant à eux confiants et rassurants : la disponibilité en cartable, ingrédient phare de la rentrée scolaire, couvre largement la demande.

C’est d’ailleurs ce que confirme Nabil Tber, directeur général de Morocco Bags, société de fabrication de cartable scolaire au Maroc. «La capacité de production nationale en cartable scolaire dépasse largement le besoin. D’ailleurs, certains opérateurs nationaux en exportent vers l’Europe et l’Afrique», indique-t-il. Et de poursuivre : «Avec une usine de 272 ouvriers, nous produisons le cartable scolaire sur place avec un très bon rapport qualité prix. Il est disponible dans toutes les grandes surfaces ainsi que toutes les librairies du Royaume». Même son de cloche de la part du ministère de l’industrie et du commerce. La tutelle dément pour sa part la pénurie. Dans une mise au point rendue publique jeudi 18 août, le département de Ryad Mezzour assure que «des contrôles sont faits régulièrement pour s’assurer qu’il n’y a pas de manque et que tout est bien achalandé». Et de préciser que «les usines marocaines ont une capacité de production de 50.000 cartables par jour et peuvent largement répondre en cas de besoin».

Du côté des producteurs nationaux, il est vain de s’acharner contre l’Administration de la douane et affoler les familles à l’heure où le cartable marocain est d’une qualité égale voire supérieure à celui importé et surtout à un prix très abordable. «Nous avons subi ce harcèlement avec le cahier tunisien et pourtant les prix sont restés plus bas et aucune pénurie n’a été constatée. Il en est de même pour le stylo», assurent-ils. Pour ce qui est du prix appliqué au cartable scolaire, une baisse de 10 à 15% est constatée pour cette rentrée. Avant d’être acheminés sur le marché, ces articles passent par des tests minutieux. Pour garantir un usage de longue durée, les laboratoires examinent dans ce sens l’imperméabilité du cartable, la solidité des poignées ainsi que la résistance du tissu utilisé. Il est à rappeler que la production marocaine est suivie par des tests réguliers effectués par des laboratoires spécialisés indépendants. Soucieux de consolider la souveraineté industrielle et de promouvoir le Made in Morocco, les producteurs nationaux s’apprêtent à se lancer dans la certification pour obtenir le label «qualité Maroc». Un gage de confiance qui hissera le produit marocain aussi bien sur la scène nationale qu’internationale.

Un million de cartables : Honneur au «Made in Morocco»

Le savoir-faire marocain à l’honneur de l’initiative royale «Un million de cartables». Cette action menée par l’Initiative nationale pour le développement humain (INDH) connaît une forte adhésion des producteurs nationaux qui produisent pour cette occasion près de 1,5 million d’unités. Le retour d’expérience après trois ans successifs de partenariat entre les industriels et l’INDH montre une grande satisfaction des bénéficiaires du cartable marocain. Au titre de chaque opération « un million de cartables», le ministère de tutelle lance un appel aux industriels marocains pour y participer. Le ministère procède ainsi au lancement d’une consultation technique auprès des associations professionnelles concernées, citons dans ce sens l’Association marocaine des industries du textile et de l’habillement, la Fédération marocaine des industries du cuir, l’Association marocaine de la plasturgie, l’Association des libraires du Maroc et l’Association des fabricants de cartables.

A cet égard, chaque entreprise présente des échantillons de cartables qu’elle fabrique en tissus d’origine marocaine et ce conformément aux exigences techniques de la norme marocaine en vigueur et aux critères de qualité imposés par le ministère de l’éducation nationale.

Elles sont également appelées à accompagner leurs échantillons d’un rapport de conformité délivré par les laboratoires marocains agréés par le ministère de l’industrie. La sélection se fait selon quatre critères, à savoir la qualité de la matière première, l’adaptabilité du tissu, la conformité technique du cartable, la capacité de production journalière ainsi que le design du cartable.

La circulaire de l’ADII

Au niveau des importations, la tutelle assure que le contrôle à l’importation n’a commencé qu’en date du 30 mai 2022, soit 11 mois après l’entrée en vigueur de la norme obligatoire avec 386 prélèvements effectués dont 10 identifiés comme non conformes. Par ailleurs, l’entrée en vigueur de l’application obligatoire de cette norme a été fixée à trois mois. Elle a eu lieu depuis le 1er juillet 2021. Il est à souligner que la circulaire de l’ADII détermine une liste actualisée des produits dont l’enlèvement est soumis à la présentation de l’autorisation d’accès au marché délivrée par les services de surveillance du marché relevant de la Direction générale du commerce.

Parmi les produits identifiés figure le cartable scolaire. En vertu de la circulaire de l’ADII, ce produit doit obligatoirement procéder au contrôle de conformité à la norme NM 09.2.250. Pour rappel, le ministère de tutelle a publié en date du 1er avril au Bulletin officiel un arrêté rendant obligatoire à compter du 1er juillet 2021 l’application de quatre normes marocaines. Il s’agit de la NM 09.4.104 qui concerne les produits en cuir et similaires du cuire, la NM 04.4.003 pour les cahiers scolaires et articles assimilés fabriqués à partir de pâtes recyclées, la NM 04.4.002 pour cahiers scolaires et articles assimilés fabriqués à partir de pâte vierge et la NM 09.2.250 pour les cartables et sacs d’écoliers (définitions, exigences et essais).


Continuer la lecture

close

Recevez toute la presse marocaine.

Inscrivez-vous pour recevoir les dernières actualités dans votre boîte de réception.

Conformément à la loi 09-08 promulguée par le Dahir 1-09-15 du 18 février 2009 relative à la protection des personnes physiques à l'égard du traitement des données à caractère personnel, vous disposez d'un droit d'accès, de rectification, et d'opposition des données relatives aux informations vous concernant.

Afficher plus
Bouton retour en haut de la page