Aujourd'hui le MarocEconomie

Complexité de recouvrement : Le Maroc, 39ème dans l’indice d’Allianz Trade

La durée moyenne de recouvrement reste élevée au Maroc. Un constat établi par Allianz Trade dans sa récente publication relative à l’indice de complexité du recouvrement.

Le Royaume occupe dans ce classement la 39ème place se positionnant juste après le Togo et devant l’Inde. Il réalise ainsi un score de 57, en légère baisse par rapport à l’édition précédente.
En effet, l’indice de complexité du recouvrement développé par Allianz Trade mesure en effet à quel point il est difficile de récupérer un impayé, pour une entreprise, dans un pays donné. Il couvre 49 pays qui représentent 90% du PIB mondial et 85% des flux commerciaux internationaux. Les données relatives au Maroc démontrent une dégradation du comportement de paiement des entreprises domestiques avec des paiements s’effectuant entre 120 et 150 jours en moyenne. « Le tableau des 10 principaux partenaires commerciaux du Maroc est hétérogène, les Pays-Bas (indice de complexité de 32), en quatrième position par exemple, et l’Inde (58) ayant des conditions mondiales comparables à celles du Maroc (57) », relève-t-on d’Allianz.

Et d’ajouter que «l’exposition des exportateurs marocains à la complexité de la collecte internationale est élevée, avec un score similaire à celui des Pays-Bas ou de la Chine ». L’analyse établie laisse apparaître que parmi les 10 principaux partenaires commerciaux du Maroc, 5 pays ont un indice de complexité du recouvrement remarquable et deux pays obtiennent un indice très élevé. Il s’agit en l’occurrence des États-Unis et de l’Inde. Sous un angle plus large, le top 10 des pays où le recouvrement est le moins complexe est composé uniquement de pays européens. Selon l’indice de Allianz Trade, la Suède arrive en tête avec un score de 30, suivie de l’Allemagne (30) et de la Finlande (32). Ces scores ressortent en effet stables par rapport à l’édition précédente. Par ailleurs, la Nouvelle-Zélande est sans conteste le premier pays non-européen à se distinguer par la facilité de recouvrement, suivi du Brésil (12ème, avec un score de 36, +1 point vs 2018) Brésil (20ème, 43, stable).

Par ailleurs, l’Arabie Saoudite (91,-3 points) arrive en tête des pays où le recouvrement est le plus complexe, soit trois fois plus qu’en Suède, en Allemagne et en Finlande. Parmi les mauvais élèves, on retrouve également la Malaisie et les Emirats Arabes Unis. Allianz Trade observe par ailleurs un gap important entre les économies avancées et les marchés émergents en termes de complexité du recouvrement. Ainsi, 14 pays d’Europe Occidentale sur 16 obtiennent le niveau de complexité le plus faible (notable). En revanche, les Etats-Unis (32ème, 55, stable) et le Canada (29ème, 52, stable) témoignent d’un niveau de complexité très fort. Enfin, le Moyen-Orient, l’Asie et l’Afrique sont en moyenne les trois régions où le recouvrement est le plus complexe.


Continuer la lecture

close

Recevez toute la presse marocaine.

Inscrivez-vous pour recevoir les dernières actualités dans votre boîte de réception.

Conformément à la loi 09-08 promulguée par le Dahir 1-09-15 du 18 février 2009 relative à la protection des personnes physiques à l'égard du traitement des données à caractère personnel, vous disposez d'un droit d'accès, de rectification, et d'opposition des données relatives aux informations vous concernant.

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page