Art & CultureAujourd'hui le Maroc

Driss Roukh tourne «Watra» | Aujourd’hui le Maroc

Alors qu’il prépare la sortie de son long métrage «Jrada Malha» dans les salles

L’acteur et réalisateur Driss Roukh ne chôme pas. Il se lance dans une nouvelle expérience cinématographique. Il tourne en effet un nouveau long métrage intitulé «Watra». Un film qui raconte, selon le cinéaste, une histoire qui se déroule entre la période 1997-2022. «Le film relate l’histoire d’un artiste populaire ayant immigré avec sa petite famille vers la ville pour faire une carrière. Cependant, il se retrouve dans un endroit prédominé par un grand trafiquant de drogue. Sa vie va prendre un autre chemin. Il va tout abandonner», confie-t-il.

Ce n’est pas tout, le réalisateur veut à travers son œuvre cinématographique mettre en lumière l’évolution de l’instrument de «Loutar» durant les années 90 à ce jour. En effet, la première partie de ce film a été tournée à Benslimane, Mohammedia, Bouznika, alors que la 2ème partie sera tournée à Casablanca et les environs. Il réunit, selon le réalisateur, une brochette d’acteurs à l’instar de Sahar Seddiki, Hamid Serghini,Tarik Boukhari, Ilham Karaoui, Karim Boulman et autres. Outre ce travail, le réalisateur de “Bnat laassas” prépare d’autres projets télévisés pour la prochaine saison. Il prépare également la sortie nationale de son dernier thriller psychologique «Jrada Malha» prévue le 31 août 2022 dans les salles obscures.

Produit par Folks Box et coécrit avec Adnane Mouhejja, ce film rassemble plusieurs figures du cinéma marocain, notamment Mouna R’Miki, Khansa Batma, Fatima Zahra Benacer, Abderrahim Meniari, Nadia Alami, Mohamed Elouaradi, Mahmoud Belahcen et autres. Il a été tourné en 2020 dans plusieurs villes à Ifrane, Meknès, Azrou et Benslimane. Il raconte en effet l’histoire de Ranya, une jeune femme qui se retrouve au centre d’un complot, «programmée» et manipulée par les membres d’une mystérieuse organisation, pour servir de cobaye à une expérience menée par ces personnes à des fins bien particulières. «Tout un protocole a été mis en place pour la façonner et créer le personnage désiré. Privée de sa vie et de ses souvenirs, la mémoire en désordre et un présent étouffant, Ranya décide de partir à la recherche de sa vraie vie. Une vie perdue dans une machination qui vise à gouverner le monde par le conditionnement de personnalités haut placées. Une machination bien ficelée pour contrôler, diriger et commander…», indique le synopsis du film.


Continuer la lecture

close

Recevez toute la presse marocaine.

Inscrivez-vous pour recevoir les dernières actualités dans votre boîte de réception.

Conformément à la loi 09-08 promulguée par le Dahir 1-09-15 du 18 février 2009 relative à la protection des personnes physiques à l'égard du traitement des données à caractère personnel, vous disposez d'un droit d'accès, de rectification, et d'opposition des données relatives aux informations vous concernant.

Afficher plus
Bouton retour en haut de la page