Aujourd'hui le MarocEconomie

Fès-Meknès prépare son programme de développement 2022-2027

Les citoyens y prendront part à travers les canaux numériques

La région Fès-Meknès se penche actuellement sur l’élaboration du programme de développement 2022-2027. Pour le concrétiser, elle compte faire participer les citoyens à travers ses différents canaux numériques. Il s’agit de recueillir, à travers ces supports, les propositions des habitants afin de leur permettre de participer à la définition de leurs besoins dans la région en termes de projets et d’enrichir le nouveau programme de développement régional. Cette démarche vise également à appuyer la vision de développement du Conseil de la région dans son territoire. Partant de là, le Conseil vient de lancer une étude pour identifier les besoins de développement territoriaux et mettre en lumière les opportunités d’investissement dans la région.

Elle consiste à définir une vision stratégique et réaliste sur un horizon de six ans en harmonie avec la vocation de la région, à fixer les axes prioritaires de développement de la région, et à évaluer les ressources financières ainsi que sa capacité de financement des projets. Cette étude devra aboutir à des propositions des projets novateurs dans le secteur de la transformation digitale et prendre en considération le volet environnemental tout en intégrant la dimension des changements climatiques. Il est question aussi de proposer les sources de financement de la région pour la réalisation des programmes et projets (fonds propres, bailleurs de fonds nationaux et internationaux…). Ladite étude prendra aussi en considération les recommandations du nouveau modèle de développement.

«Le Maroc a œuvré pour la réussite d’une régionalisation avancée inclusive et cohérente avec les Orientations du Souverain. Ce chemin représente un enjeu crucial pour l’Etat marocain ainsi qu’un chantier émancipé qui aspire à un développement économique global et harmonieux dans toutes les régions du Royaume», explique le Conseil de la Région Fès-Meknès ajoutant que le contexte actuel se distingue aussi par un nouveau modèle de développement (NMD) qui donne à la région une position primordiale dans sa vision de développement et qui devra continuer de jouer son rôle de locomotive. Il faut dire par ailleurs que les Conseils des régions disposent dans le cadre de la régionalisation avancée d’un rôle capital, notamment avec les attributions et prérogatives qui leur sont attribuées.

Ainsi, l’article 143 de la Constitution marocaine met en avant le rôle des Conseils régionaux dans la prééminence au niveau de la planification territoriale et l’élaboration des programmes de développement régionaux. Le deuxième alinéa de cet article précise que «dans l’élaboration et le suivi des programmes de développement régionaux et des schémas régionaux d’aménagement des territoires, la région assure, sous la supervision du président du Conseil de la région, un rôle prééminent par rapport aux autres collectivités territoriales, dans le respect des compétences propres de ces dernières».

De même, et pour accompagner le nouveau découpage territorial, la loi organique 111-14 cite de nouvelles prérogatives et attributions dévolues aux régions. Dans son article 83, elle évoque l’obligation pour le Conseil de la Région de définir une stratégie de développement régional durant la première année de son mandat, à savoir un Programme de développement régional (PDR), qui doit respecter les étapes inscrites dans le décret d’application n° 2.16.299. Celui-ci détermine «la procédure d’élaboration du programme de développement régional, de son suivi, de son actualisation, de son évaluation et des mécanismes de dialogue et de concertation pour son élaboration».


Continuer la lecture

close

Recevez toute la presse marocaine.

Inscrivez-vous pour recevoir les dernières actualités dans votre boîte de réception.

Conformément à la loi 09-08 promulguée par le Dahir 1-09-15 du 18 février 2009 relative à la protection des personnes physiques à l'égard du traitement des données à caractère personnel, vous disposez d'un droit d'accès, de rectification, et d'opposition des données relatives aux informations vous concernant.

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page