Art & CultureAujourd'hui le Maroc

Festival de Fès: Des airs sacrés de par le monde soufflent sur la capitale spirituelle

Après un somptueux spectacle d’ouverture à la place Bab El Makina, jeudi, en présence de SAR la Princesse Lalla Hasnaa, le 26ème festival de Fès des musiques sacrées du monde, initié sous le Haut patronage de SM le Roi Mohammed VI par la fondation Esprit de Fès, se poursuit jusqu’au 13 juin pour le bonheur de ses passionnés, qui renouent avec cette manifestation après quelques années d’absence, ainsi que des artistes. Dans ce sens, certains chanteurs, qui ont ouvert le bal du festival, ont eu la belle opportunité de se produire à eux seuls dans différents endroits consacrés au festival qui se tient sous le thème de l’architecture et du sacré. C’est le cas du chœur de chambre du Maroc.

Une virée par Dar Adyiel
Ce chœur a interprété, vendredi, à Dar Adiyel, au fin fond de la médina de Fès, son répertoire issu de la musique sacrée classique et marocaine. Pendant environ une heure et demie, le public marocain et étranger, assis par terre, a savouré cette performance en dépit de la chaleur caniculaire qui règne sur la ville. L’avantage de cet espace étant sa disposition d’un patio ombragé qui apaise les températures élevées. De leur côté, les artistes, qui ont également interprété des passages devant Son Altesse Royale, ont pu tenir le coup malgré l’atmosphère chaude. Outre ce chœur, le poète Paul Celan, le pianiste Michaël Levinas et la soprano Marion Grange ont envoûté le public de la synagogue Aben Danan. Au jardin Jnan Sbil, l’ensemble Al Zawya, venu tout droit du Sultanat d’Oman, a éprouvé du plaisir à chanter lors du festival.

The Roohani sisters, des voix jumelles
Lors de la soirée du même jour, The Roohani sisters, qui se sont à leur tour produites devant SAR, ont vraiment charmé le public de Bab El Makina. Avant d’interpréter toute œuvre, elles n’hésitaient pas à en donner la signification en anglais. Histoire d’en faciliter la compréhension par les mélomanes. Les moments marquants de leur spectacle, étalé sur deux heures, étant leur performance en compagnie d’une danseuse Kathak. Une chorégraphie qui rappelle également celle des derviches tourneurs. Les sœurs, qui ont facilement marié le temps d’un morceau des airs indiens à ceux d’une chanson magrébine, ont également été rejoints par la mezzo-soprano franco-iranienne Ariana Vafadari dont la voix s’est mêlée en toute fluidité avec celle des deux artistes indiennes également accompagnée d’une quinzaine d’artistes. Quant à la star Ibrahim Maalouf (cf. entretien), elle a, après d’autres concerts animés dans différents espaces par d’autres artistes, dont Senny Camara et l’ensemble Saniye Ismail durant la journée du samedi, enflammé la même scène. Mémorable pour les mélomanes.

Quatre activités par jour au lieu de trois

Rencontré après le spectacle d’ouverture, le président de la fondation Esprit de Fès, Abderrafie Zouiten, qui s’exprime sur «l’honneur» fait par SAR la Princesse Lalla Hasnaa de présider cette cérémonie, donne des détails sur cette édition. A propos de la courte durée du festival pour cette année, il indique : «Cette fois-ci, ce sont quatre activités qui sont programmées par jour au lieu de trois auparavant». Et ce n’est pas tout. Le responsable raisonne en termes d’impact commercial. «On voit les arrivées touristiques dans la ville. Les restaurants et les cafés sont aussi animés», estime-t-il à propos de cette dynamique économique dans la ville spirituelle du Royaume. Cela étant, le festival est marqué, au-delà des concerts programmés, par l’organisation, samedi en matinée, du forum consacré aux espaces et modes de vie ainsi qu’aux symboles du sacré. Des axes qui abondent parfaitement dans le sens de la thématique du festival.


Continuer la lecture

close

Recevez toute la presse marocaine.

Inscrivez-vous pour recevoir les dernières actualités dans votre boîte de réception.

Conformément à la loi 09-08 promulguée par le Dahir 1-09-15 du 18 février 2009 relative à la protection des personnes physiques à l'égard du traitement des données à caractère personnel, vous disposez d'un droit d'accès, de rectification, et d'opposition des données relatives aux informations vous concernant.

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page