Art & CultureAujourd'hui le Maroc

Festival du cinéma de Tétouan : La 25ème édition met le cap sur le cinéma à l’ère du numérique

Le programme culturel de la 27ème édition du Festival du cinéma méditerranéen de Tétouan prévue à partir de ce vendredi 10 juin et jusqu’au 17 juin 2022 se penche sur le rapport du cinéma au numérique.

«Dans un contexte de numérisation tous azimuts, nous sommes invités voire contraints de renouveler nos approches vis-à-vis des problématiques liées au langage du cinéma, à sa production, à sa promotion et à sa «fin» même», indiquent les organisateurs. A cet effet, le programme propose deux colloques croisés. Le premier s’intitule «Le cinéma à l’ère du numérique Médium, art et discours critique». Il verra la participation de la cinéaste espagnole Neus Ballus, la critique italienne Occitane Lacurie et les critiques marocains Mohamed Bakrim et Said Mezouari.
«Cette rencontre vise à penser le cinéma d’aujourd’hui, à l’ère du numérique, tout en rappelant les enjeux qui ont précédé cette nouvelle ère, ceux liés à la disparition des salles et des conditions «classiques» de projection, et surtout de réception critique», expliquent les initiateurs.

Le deuxième colloque s’intitule «Le patrimoine cinématographique à l’ère du numérique entre mémoire et oubli». Prennent part à cette rencontre la réalisatrice française Léa Morin, la réalisatrice marocaine Narjiss Nejjar, la chercheuse palestinienne Khadijeh Al-Habesheh, l’ancien directeur de la cinémathèque de Toulouse, le Français Franck Loiret, le réalisateur tunisien Mohamed Challouf et le Libanais, chercheur en cinéma, Naja Al Achkar. Le coordinateur de ce colloque est le chercheur marocain Ahmed Mjidou.

Les participants à ce colloque s’interrogent en effet sur le devenir du patrimoine cinématographique et les enjeux de sa préservation, de sa restauration et de son archivage. «Le colloque part des programmes de travail présentés par certaines médiathèques dans un certain nombre d’expériences internationales, il mène, en parallèle, une réflexion sur les formes contemporaines d’archivage cinématographique qui peuvent tirer profit des possibilités offertes par le numérique». En ce qui concerne le programme pédagogique de l’édition, il a choisi comme titre «Education à l’image». Il s’inscrit évidemment dans la continuité du grand projet de l’éducation au cinéma, initié par le festival depuis de nombreuses années et auquel une attention particulière est portée.

En marge de cette édition, une exposition rétrospective qui va raviver la mémoire du Festival de Tétouan. Elle mettra en lumière les temps forts des éditions précédentes. Enfin, le programme culturel comprend aussi la présentation et la signature de deux livres sur le cinéma. Le premier, intitulé «La connaissance de l’image», du critique de cinéma et penseur Mohamed Noureddine Affaya, et le second intitulé «Fragments de mémoire cinématographique» de Saâd Chraïbi.


Continuer la lecture

close

Recevez toute la presse marocaine.

Inscrivez-vous pour recevoir les dernières actualités dans votre boîte de réception.

Conformément à la loi 09-08 promulguée par le Dahir 1-09-15 du 18 février 2009 relative à la protection des personnes physiques à l'égard du traitement des données à caractère personnel, vous disposez d'un droit d'accès, de rectification, et d'opposition des données relatives aux informations vous concernant.

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page