Aujourd'hui le MarocSport

Ghizlane, digne héritière des Chebbak

Belle, intelligente, avec une bonne vision de jeu, charismatique et vraie leader…Telles sont les qualités de la capitaine des Lionnes de l’Atlas, Ghizlane Chebbak.

Ghizlane est née dans une famille de sportifs puisqu’elle n’est autre que la fille de l’ex-gloire du football marocain, le regretté Larbi Chebbak.
«Je pense toujours à mon père et à ses conseils car il a toujours été mon premier supporter». Effectivement, Larbi Chebbak a toujours soutenu sa fille dans ses choix même dans la pratique du football qui, il n’y a pas si longtemps, était considéré comme un sport d’homme… mais pas pour Larbi qui laissait sa fille s’épanouir dans son passe-temps préféré.

Après avoir tapé dans les premiers ballons dans son quartier avec ses frères et ses amis, elle a ensuite intégré le club d’Ain Sbaa, puis celui du Rachad Bernoussi, avec une meilleure structure pour la pratique du football féminin.
La consécration est arrivée en 2007 lorsqu’elle est appelée pour la première fois en sélection nationale du Maroc. Elle devient rapidement une joueuse cadre, et ses prestations avec les Lionnes de l’Atlas attirent l’attention de nombreux clubs professionnels dont Misr El Maqasa d’Egypte qu’elle rejoint lors de la saison 2010/2011.

L’instabilité de la situation politique et sécuritaire en Égypte à l’époque l’a incitée à revenir au Maroc et à rejoindre l’équipe de l’AS FAR. Un tournant important dans sa carrière de joueuse…

Avec le club militaire, elle a décroché 9 championnats du Maroc et 8 Coupes du Trône. Elle ne compte même plus le nombre de distinctions de «meilleure joueuse de l’année au Maroc» qu’elle a à son actif, 5 en tout et elle a également à 4 reprises fini meilleure buteuse du championnat local. Pour la première édition de la TotalEnergies CAF Women Champions League, l’ASFAR et Ghizlane remportent la 3ème place du tournoi et ont laissé de très bonnes impressions.

Articles similaires

Après 15 ans passés dans la tanière des Lionnes de l’Atlas, Ghizlane Chebbak a un seul objectif : se qualifier pour la Coupe du monde, remporter la TotalEnergies Wafcon que son pays accueille et réaliser le même exploit que son père qui avait décroché la CAN 1976 avec le Maroc.


Continuer la lecture

close

Recevez toute la presse marocaine.

Inscrivez-vous pour recevoir les dernières actualités dans votre boîte de réception.

Conformément à la loi 09-08 promulguée par le Dahir 1-09-15 du 18 février 2009 relative à la protection des personnes physiques à l'égard du traitement des données à caractère personnel, vous disposez d'un droit d'accès, de rectification, et d'opposition des données relatives aux informations vous concernant.

Afficher plus
Bouton retour en haut de la page