ActualiteAujourd'hui le Maroc

HCP : Les chefs d’entreprises optimistes pour le 2ème trimestre 2022

Services marchands non financiers

Les patrons d’entreprises dans le secteur des services marchands non financiers restent confiants. A en croire les résultats des dernières enquêtes trimestrielle de conjoncture menées par le Haut-commissariat au Plan, 40% des chefs d’entreprises du secteur des services marchands non financiers prévoient une hausse de l’activité globale pour le 2ème trimestre 2022 alors que 55% d’entre eux s’attendent à une stabilité de l’activité. «Ces anticipations seraient principalement dues à l’amélioration prévue dans les branches des «Transports Aériens» , de l’»Hébergement» et de la «Restauration» », expliquent les experts du HCP.

Au cours de la même période, les entrepreneurs du secteur estiment qu’il y aura une croissance de la demande et une hausse des effectifs employés. Pour ce qui est de la trésorerie, 41% de ces patrons la jugent difficile. Concernant les grossistes, ils sont 65% à prévoir une stagnation du volume global des ventes et 19% à s’attendre à une hausse pour le 2ème trimestre 2022. Ce résultat s’explique par, d’une part, la croissance prévue des ventes dans le «Commerce de gros d’équipements de l’information et de la communication » et le «Commerce de gros de produits agricoles bruts et d’animaux vivants» et, d’autre part, par la baisse des ventes dans le «Commerce de gros d’autres équipements industriels». Au second trimestre 2022, 38% des chefs d’entreprises dans le secteur du commerce de gros pensent que les commandes prévues seraient d’un niveau inférieur à la normale. L’emploi devrait de son côté connaître une stabilité des effectifs selon 85% des grossistes interrogés.

Par ailleurs, la trésorerie est considérée difficile pour 32% des chefs d’entreprise dans ce secteur. Dans sa note le HCP présente également les appréciations des chefs d’entreprises dans les deux secteurs au titre du 1er trimestre 2022. Il en ressort que l’activité des services marchands non financiers aurait connu une baisse selon 50% des patrons et une hausse selon 28%. Cette évolution est attribuable d’une part à la baisse des activités des «Télécommunications » et des «Transports Aériens» et, d’autre part, à la hausse d’activité enregistrée au niveau des branches des «Transports par eau», des «Transports terrestres et transports par conduites» et des «Activités de poste et de courrier». Durant la même période, le taux d’utilisation des capacités de prestation (TUC) du secteur se serait établi à 76% et les carnets de commandes du secteur sont à un niveau normal selon 66% des patrons.

On notera également que l’emploi est resté stable pour 64% des chefs d’entreprises. En revanche, il a diminué selon 20% d’entre eux. S’agissant des ventes du secteur du commerce de gros sur le marché local, elles auraient connu une progression selon 29% des grossistes et une régression selon 15% d’entre eux en raison de la hausse des ventes dans les «Commerces de gros de biens domestiques» et les «Autres commerces de gros spécialisés».

L’emploi est stable au premier trimestre 2022 selon 82% des chefs d’entreprise. Les stocks de marchandises sont à un niveau normal selon 72% des grossistes et inférieur à la normale selon 18%. Enfin, la tendance observée des prix de vente aurait affiché une hausse, estiment 68% des chefs d’entreprises dans le secteur du commerce de gros.


Continuer la lecture

close

Recevez toute la presse marocaine.

Inscrivez-vous pour recevoir les dernières actualités dans votre boîte de réception.

Conformément à la loi 09-08 promulguée par le Dahir 1-09-15 du 18 février 2009 relative à la protection des personnes physiques à l'égard du traitement des données à caractère personnel, vous disposez d'un droit d'accès, de rectification, et d'opposition des données relatives aux informations vous concernant.

Afficher plus
Bouton retour en haut de la page