Aujourd'hui le MarocEconomie

Immobilier d’entreprise à Casablanca : L’offre est inadaptée aux besoins des professionnels

Carré Immobilier décrypte les principales tendances de l’immobilier d’entreprise. L’expert des solutions immobilières au Maroc a dévoilé, lundi, les principales conclusions de sa grande enquête administrée en ligne auprès d’une cible de 226 professionnels exerçant pour 80% dans des TPME.

Pour cette édition le choix s’est porté sur Casablanca. L’idée étant de savoir si la crise sanitaire a eu concrètement une influence sur l’immobilier des entreprises au niveau de la capitale économique du pays. «En comparant les besoins des trois dernières années avec les projets des trois années à venir, l’enquête nous a permis de constater des évolutions notables de la demande, et dans le même temps une certaine continuité.
L’enquête ne révèle pas vraiment un boom de la demande alors que le contexte sanitaire et économique tend vers un retour à la normale», indiquent les experts de Carré Immobilier.

Parmi les principales conclusions tirées de cette enquête, on relève une certaine inadéquation de l’offre disponible et les besoins des professionnels. A cet égard, seulement la moitié des projets d’immobiliers d’entreprise initiés ces trois dernières années par les répondants se sont concrétisés.. «Lorsqu’on les interroge sur l’offre en immobilier d’entreprise dans la région du Grand Casablanca, les répondants présentent un niveau de satisfaction très mitigé. Moins de la moitié considèrent que l’offre est adaptée. Les autres estiment qu’elle n’est pas suffisamment adaptée à 47% et les 7% restants la jugent pas du tout adaptée», retient-on des initiateurs de l’enquête. L’insatisfaction est grandement manifestée par les industriels. 56% des industriels répondant à l’enquête estiment que l’offre n’est soit pas suffisamment, soit pas du tout adaptée. «Lorsque l’on isole le secteur de la construction, ce taux grimpe à 65%. Ces chiffres ne sont pas surprenants dans la mesure où les entreprises industrielles font face à des problématiques spécifiques. De plus, l’offre d’immobilier industriel est vieillissante à Casablanca.
Avec le développement croissant de la ville, les zones industrielles se trouvent désormais au cœur de la cité apportant leur lot de nuisances en opposition frontale avec le développement résidentiel de ces zones», explique Carré Immobilier dans son enquête.

Parmi les freins avancés par les répondants, on cite en premier le coût. Se référant à l’enquête, les coûts sont jugés comme trop élevés tant pour les professionnels recherchant des locaux que des terrains. «Quel que soit le secteur d’activité ou la taille de l’entreprise, les professionnels s’accordent tous sur ce point. Les autres facteurs sont plus de l’ordre de l’environnement du bien recherché. De façon générale, les problèmes de stationnement ou la mauvaise accessibilité sont cités respectivement comme point noir par 65% et 25% des répondants», apprend-on de Carré Immobilier. Il est à rappeler que plus de la moitié des sondés indiquent avoir recherché des locaux d’activité à Casablanca au cours des trois dernières années. Il ressort que 63% des recherches concernent soit une création, soit une extension d’entreprise dont plus d’un tiers ont pour objectif une relocalisation. «En effet, un certain nombre de professionnels a été dans l’obligation de revoir l’organisation de leurs locaux dans un contexte sanitaire plus contraignant», peut-on retenir de l’enquête de Carré Immobilier. Et de préciser que «le télétravail a également incité certains à se reporter sur des espaces plus petits et moins budgétivores». La segmentation par secteur d’activité fait ressortir que près de la moitié des recherches des PME concernaient un projet de relocalisation, bien au-delà des TPE (30%) ou des GE (27%).
Parmi les constats établis on cite également la recherche des superficies relativement modérées. Ainsi, 64% des recherches de terrains relevées dans le cadre de cette enquête ont concerné les surfaces inférieures à 3.000 m2. En ce qui concerne les recherches de locaux, ces dernières sont largement concentrées sur des surfaces inférieures à 300 m2, soit 60% des avis sondés.

 


Continuer la lecture

close

Recevez toute la presse marocaine.

Inscrivez-vous pour recevoir les dernières actualités dans votre boîte de réception.

Conformément à la loi 09-08 promulguée par le Dahir 1-09-15 du 18 février 2009 relative à la protection des personnes physiques à l'égard du traitement des données à caractère personnel, vous disposez d'un droit d'accès, de rectification, et d'opposition des données relatives aux informations vous concernant.

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page