ActualiteAujourd'hui le Maroc

Laâyoune-Sakia El Hamra: Une région qui prend de l’ampleur

Chef-lieu des provinces du Sud, la ville de Laâyoune a connu depuis sa récupération un développement socioéconomique considérable à la faveur des projets qui y ont été réalisés par les pouvoirs publics afin d’améliorer les conditions de vie de la population locale.

Le processus enclenché depuis cette date s’est consolidé davantage en novembre 2015 en passant à la vitesse supérieure depuis la visité royale effectuée à Laâyoune par Sa Majesté le Roi Mohammed VI à l’occasion du 40ème anniversaire de la glorieuse Marche Verte et qui a été couronnée par le lancement du Nouveau modèle de développement des provinces du Sud et qui comprend une dizaine de projets structurants qui vont consolider la compétitivité de l’attractivité de cette région riche en atouts économiques majeurs. En effet, ce chantier stratégique avance aujourd’hui à un rythme soutenu, notamment le projet de la voie express Tiznit-Dakhla qui vise à aménager un axe routier avec de normes techniques de taille entre les provinces du Sud et les autres régions du Royaume, réduire le temps du transport et améliorer le confort et la sécurité routière, à même de faciliter le transport des marchandises entre les villes du Sud du Maroc et les grands centres de production et de distribution.

Et ce pour un coût total de 10 milliards DH. Ce projet comprend la réalisation d’un pont de 1.650 m pour le contournement de la ville de Laâyoune, considéré comme le plus grand du Maroc en Afrique, pour une enveloppe de 1,1 milliard de dirhams. Laâyoune sera également dotée d’un Centre hospitalier universitaire pour 1,2 milliard de dirhams et qui verra le jour dans les délais. Ce dernier évitera à la population locale de se déplacer vers les régions du Nord du Royaume pour se soigner.

L’établissement de troisième niveau, qui sera doté d’une capacité de 500 lits, sera un pôle médical qui servira la population des trois régions du Sud du Royaume. Ainsi que la première faculté de médecine au niveau des provinces du Sud (257 millions DH) et qui s’étend sur une superficie de 10 hectares, dont 22.900 m2 couverts, Ce modèle de développement qui prévoit aussi la réalisation d’un aménagement hydro-agricole sur une superficie de 1.000 ha dans la province de Boujdour, constitue un projet ambitieux et moderne contribuant indéniablement aux efforts de mise en valeur agricole des terres sahariennes dans les provinces du sud du Royaume. Le projet mobilise une enveloppe budgétaire d’environ 465 millions de dirhams avec l’objectif de promouvoir la production végétale et animale.

Ainsi les projets d’énergie renouvelable dans cette région du Royaume sont très prometteurs, dont les centrales solaires Noor Laâyoune (1) et Noor Boujdour (1) qui avaient été exploitées en 2018 avec une capacité totale de 100 mégawatts. Plusieurs champs de production d’énergie éolienne ont été lancés à Tarfaya (300 mégawatts), Foum El Oued (50 mégawatts), et Akhfennir (100 mégawatts). Et ce n’est pas fini. D’autres projets avec une capacité de 800 mégawatts sont dans le pipe.

A cela s’ajoute la construction d’un nouveau complexe industriel pour la production d’engrais (16,8 MMDH), ainsi que la construction d’une Technopole à Foum El Oued (2 MMDH) qui abrite l’Université multidisciplinaire Mohammed VI de Laâyoune, un lycée d’excellence et un centre de qualification des compétences.


Continuer la lecture

close

Recevez toute la presse marocaine.

Inscrivez-vous pour recevoir les dernières actualités dans votre boîte de réception.

Conformément à la loi 09-08 promulguée par le Dahir 1-09-15 du 18 février 2009 relative à la protection des personnes physiques à l'égard du traitement des données à caractère personnel, vous disposez d'un droit d'accès, de rectification, et d'opposition des données relatives aux informations vous concernant.

Afficher plus
Bouton retour en haut de la page