Aujourd'hui le MarocEconomie

Le busway, un moyen d’alléger la circulation à Casablanca

L’arrivée du busway s’accompagne de l’amélioration qualitative et esthétique des lieux desservis. Rapide, accessible et écologique, le bus rapide en site propre circule sur des voies réservées, ce qui lui permet d’offrir des performances identiques à celles du tramway.

Véritable contrainte pour les automobilistes, les embouteillages leur font gaspiller chaque semaine plusieurs heures à l’arrêt dans leur voiture, sans parler des quantités de carburants perdues. A l’heure de la lutte contre les émissions de gaz à effet de serre, le développement de solutions pratiques et écologiques pour réduire les bouchons est à l’ordre du jour pour les autorités locales. Plusieurs projets sont en cours de réalisation et d’autres sont en phase de lancement pour à la fois encourager les usagers à prendre les transports en commun et faciliter la circulation dans les grandes villes. Après le tramway qui a fait ses preuves, le busway semble être un des moyens les plus pratiques pour réduire la circulation dans le milieu urbain. A Casablanca, cette solution permettrait de décongestionner les points critiques du réseau tout en desservant les populations dans les axes les moins favorisés. Lancés en décembre 2020, les travaux pour la mise en service du Casabusway s’accélèrent. Ils se déroulent en 4 phases, dont la deuxième portant sur l’infrastructure et les aménagements de façade à façade, s’achèvera fin été 2022. Selon Casa Transports, les travaux d’infrastructures ont atteint un état d’avancement de 80%. Concernant les travaux d’aménagement de façade à façade, ils sont à un taux de réalisation de 75%.

Le projet du réseau de transport en commun en site propre nécessite une enveloppe budgétaire de 16 MMDH. Il comprend 5 correspondances avec le réseau ONCF et dispose de 151 stations voyageurs. Il dispose de deux lignes de busway d’une longueur de 24,5 km et 4 lignes de tramway de 73 km. Pas plus tard que le mois dernier Casa Transports avait présenté officiellement son busway et avait annoncé à la même occasion que ses bus intermodaux avec le tramway seront mis en service en janvier 2023. Au niveau de la circulation le busway disposera d’une priorité gérée avec des feux tricolores aux carrefours correspondants. Dans cette perspective, Casablanca a acquis 40 busways de marque Mercedes «Citaro L» (carburant diesel euro 6) d’un coût total de 230 millions de dirhams. En termes de dimension, ces bus nouvelle génération mesurent 21 mètres de long, 2,5 mètres de large et 3,1 mètres de haut. Selon Casa Transports, il s’agit des premiers véhicules autobus longs de 21 m au Maroc offrant l’accès par 4 portes doubles, et dotés d’une capacité à bord de près de 168 voyageurs dont 58 places assises. Achetés auprès du groupement Daimler Evobus & Auto Nejma Maroc SA, les busways sont climatisés et équipés de caméras de sécurité, de chargeurs USB et d’écrans d’information dynamique.
A l’intérieur, ils sont dotés de sièges revêtus d’un tissu en velours, d’un accès fauteuil roulant et d’un espace dédié aux personnes à mobilité réduite. Ce projet est mis sur pied au niveau d’une plateforme qui avoisine les 90 hectares.
Dans ce sens, les projets de deux lignes de bus rapide en site propre sont inclus dans l’offre de transports en commun en site propre programmée pour la ville de Casablanca. Il complète le service offert par le tramway dans le cadre du grand projet urbain de Casablanca qui remet à neuf l’ensemble des voiries et des espaces publics traversés par ces modes de transports.

Un mode de transport installé sur une voie sécurisée
L’arrivée du busway s’accompagne de l’amélioration qualitative et esthétique des lieux desservis. Rapide, accessible et écologique, le bus rapide en site propre circule sur des voies réservées, ce qui lui permet d’offrir des performances identiques à celles du tramway. Contrairement aux autres moyens de transport collectif classiques, il se caractérise par la rapidité et la régularité des bus, la grande amplitude horaire du service et la fréquence élevée des passages ainsi que le confort et la modernité des véhicules en plus de l’accessibilité des stations pour les personnes à mobilité réduite.

Un trajet qui connectera les principales artères de la ville
La ligne 1 de Casabusway liera le quartier Salmia à Lissasfa en desservant le quartier Al Laymoun et les boulevards Al Qods, Mohammed VI, Moqdad Lahrizi et Al Joulane. Elle comptera 20 stations voyageurs le long de 12,5 km d’itinéraire et offrira 2 points de correspondance avec les lignes de Casatramway T1, station Lissasfa et T3 station Mohammed VI. Ce projet nécessite la régulation du trafic au niveau de 19 croisements, l’aménagement de façade de 55 hectares et l’élargissement ainsi que la surélévation du trafic sur 28 croisements. Concernant la ligne Casabusway BW2, celle-ci s’étend sur une longueur d’environ 12 km, comportant 22 stations voyageurs. Elle connectera le quartier Errahma au rond point Oulmès situé au Boulevard Ghandi à travers la route provinciale 3014 et les boulevards Moulay Touhami et Yacoub Al Mansour.
Cet axe sera doté d’un point de correspondance avec la ligne de tramway T2, station Place financière. Il nécessitera l’aménagement urbain de façade à façade sur 40 hectares.


Continuer la lecture

close

Recevez toute la presse marocaine.

Inscrivez-vous pour recevoir les dernières actualités dans votre boîte de réception.

Conformément à la loi 09-08 promulguée par le Dahir 1-09-15 du 18 février 2009 relative à la protection des personnes physiques à l'égard du traitement des données à caractère personnel, vous disposez d'un droit d'accès, de rectification, et d'opposition des données relatives aux informations vous concernant.

Afficher plus
Bouton retour en haut de la page