ActualiteAujourd'hui le Maroc

Le Crédit Agricole, une expertise au service de l’Afrique

Renforcement de la convention de partenariat entre le CAM et le nigérian Nirsal

Le Groupe Crédit Agricole du Maroc (CAM) continue son implication dans la coopération Sud-Sud. En effet, le Groupe veut aujourd’hui mettre son expérience et son expertise dans son domaine d’activité au service de ses partenaires à l’échelle continentale. C’est le cas pour ses partenaires au Nigeria. En effet, CAM veut renforcer son partenariat avec la Nigeria Incentive-Based Risk Sharing system for Agricultural Lending (NIRSAL) et continue à mettre son expertise dans le financement de l’agriculture au service de la coopération Sud-Sud. Dans ce sens, les nouvelles perspectives du partenariat CAM-Nirsal constituent pour le CAM un engagement ferme dans son rôle stratégique en faveur de l’inclusion financière des agriculteurs en Afrique.

De même, ce partenariat tire sa force de la synergie entre les partenaires et de leur intégration dans l’écosystème agricole et rural des deux pays. Un partenariat qui pourrait devenir un véritable modèle à l’échelle de toute l’Afrique. Dans les détails, le Crédit Agricole du Maroc a reçu le 20 mai 2022 une délégation africaine de la « Nigeria Incentive Risk Sharing in Agricultural Lending » NIRSAL Plc. Cette visite s’inscrit dans le cadre du renouvellement du mémorandum d’entente conclu entre les deux parties le 2 décembre 2016 devant Sa Majesté le Roi Mohammed VI et de Son Excellence Muhammadu Buhari, Président de la République fédérale du Nigeria. Depuis la conclusion de cet accord, le Crédit Agricole du Maroc et Nirsal ont mis en place une feuille de route pour le déploiement de ce partenariat autour des principaux sujets d’intérêt commun. Au cours de la période écoulée, les échanges ont ainsi porté sur des modèles de financement innovants à même de stimuler le développement d’une agriculture durable et inclusive au Nigeria.

L’expérience du Crédit Agricole du Maroc, son dispositif unique de financement du secteur agricole et les outils de gestion du risque développés depuis sa création en 1961 ont été au centre des discussions engagées avec le partenaire. Lancée en 2011 en tant que nouvelle stratégie et plateforme de financement agricole, Nirsal est une initiative publique privée créée pour promouvoir les investissements à l’agriculture grâce à des garanties de crédit sur les prêts accordés aux agriculteurs, investisseurs agro-industriels, et autres opérateurs du secteur agricole. Son intervention est basée principalement sur la mise en place d’un mécanisme de partage des risques innovant ainsi que la prise en compte de toutes les cultures et activités le long de la chaîne de valeur. Sa mission consiste également à fournir le conseil et l’assistance technique aux acteurs clés de la chaîne de valeur. Le nouveau MoU vient consolider les acquis du précédent accord en mettant davantage l’accent sur les innovations les plus prometteuses en matière de financement agricole. Il ouvre de nouvelles perspectives à un partenariat solide et pérenne pour accompagner la population agricole et promouvoir son inclusion financière au Nigeria, un pays aux nombreuses potentialités agricoles.

Il faut dire que la présence du CAM au niveau international se traduit par plusieurs signatures et conventions. La coopération Sud-Sud est représenté par une succession de conventions de partenariat signées entre 2016 et 2017 avec des institutions financières africaines. L’objectif est de mettre en avant le modèle éprouvé du CAM, appuyer son rôle d’accompagnateur du Plan Maroc Vert et renforcer les compétences des partenaires dans des thématiques diverses. L’approche de financement par chaîne de valeur agricole et le processus d’octroi de crédit et de recouvrement répondent à ce modèle. Un transfert des compétences a eu lieu au niveau de Bank of Agriculture (Nigeria) et Agriculture Development Bank (Ghana) et ce en élaborant pour leurs pays un système de scoring agricole. Un autre système qui est à présent opérationnel, celui de la Tanzania Agricultural Development Bank qui permet à la fois une meilleure gestion du risque agricole et une optimisation des délais de traitement des demandes de crédit.
Quelques mémorandums ont également été signés pour promouvoir l’inclusion financière des petits agriculteurs africains et développer une agriculture durable sur le continent.

Dans le cadre de la coopération Sud-Sud et en vue d’atteindre l’ensemble des pays africains, le CAM a renforcé ses relations avec l’Association africaine du crédit Agricole et rural (AFRACA), en organisant une conférence internationale sur le partage des risques en agriculture et en effectuant une formation sur les financements des chaînes de valeur en juillet 2018 : deux événements phares ayant rassemblé plus d’une soixantaine d’éminentes personnalités issues des banques agricoles, banques centrales ou institutions de coopération multilatérale.




Retrouvez cet article sur : Aujourd’hui

close

Recevez toute la presse marocaine.

Inscrivez-vous pour recevoir les dernières actualités dans votre boîte de réception.

Conformément à la loi 09-08 promulguée par le Dahir 1-09-15 du 18 février 2009 relative à la protection des personnes physiques à l'égard du traitement des données à caractère personnel, vous disposez d'un droit d'accès, de rectification, et d'opposition des données relatives aux informations vous concernant.

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page