ActualiteAujourd'hui le Maroc

Les moyens du maintien de l’équilibre et de la pérennisation des filières de fruits et légumes en débat à Agadir – Aujourd’hui le Maroc

[ad_1]

Le ministre de l’Agriculture, de la Pêche Maritime, du Développement Rural et des Eaux et Forêts,Mohammed Sadiki, a présidé samedi à Agadir, une réunion dédiée à l’examen des moyens du maintien de l’équilibre et de pérennisation des filières de fruits et légumes.

Cette réunion intervient suite à plusieurs rencontres de coordination et de suivi de la production et commercialisation des fruits et légumes, notamment la tomate au niveau de la région du Souss Massa.

Durant ces réunions, les intervenants de la filière se sont engagés à ce que la campagne de production et de commercialisation se déroule dans de bonnes conditions, grâce à la mise en place de mesures ayant pour objet de déterminer les quantités destinées à l’export selon l’offre et la demande et l’adoption de décisions par le département, liées à l’exonération future de la TVA sur des produits destinés à la production agricole.

La rencontre a pour objectif de proposer des solutions et recommandations visant le développement et la pérennisation du secteur des fruits et légumes, qui est un secteur vital qui continue à assurer la satisfaction des besoins du marché national, la création de l’emploi et des apports en devises.

S’exprimant à cette occasion, le ministre a exposé les efforts déployés par son département afin de promouvoir le secteur agricole en général et la filière des fruits et légumes en particulier et qui bénéficie d’un appui important dans le cadre de la stratégie Génération Green, en tant que vecteur de développement, à travers notamment, le Fonds de développement agricole (FDA), la rationalisation et la gestion des ressources hydriques à travers l’adoption des systèmes économes en eau d’irrigation (irrigation localisée), la mobilisation des ressources hydriques non conventionnelles via le dessalement de l’ eau de mer, ainsi que la gestion déléguée dans le cadre de partenariats public-privé.

L’ensemble de ces mesures a contribué à une amélioration significative des productions et du volume des exportations en fruits et légumes.

Par ailleurs, la signature de contrat-programmes entre le gouvernement et l’interprofession a contribué positivement au développement des productions autour de projets d’agrégation et permis l’exploration de nouveaux marchés et canaux de distribution aux niveaux national et international, ainsi que l’amélioration des conditions de production et l’encouragement de nouveaux investissements dans la cadre du FDA, ayant enregistré un montant de subvention cumulé qui a atteint 3,2 Milliards de Dirhams.

En vue d’accompagner les efforts déployés pour l’amélioration de la production et de la qualité, le ministre a cité le projet de l’agropole du Souss Massa qui est une structure régionale qui offre un espace dédié au développement de la transformation et de la commercialisation et constitue une plateforme logistique et de services,

Il a cité également le projet TIS dont l’objectif est la production des insectes mâles stériles de cératites au profit des verges d’agrumes. Concernant le volet export, les efforts portent sur la qualification et la modernisation des stations de conditionnement et l’adoption des systèmes de contrôle et de gestion de la qualité ainsi que la mise à niveau du dispositif de transport et de commercialisation avec la mise en conformité avec les standards en vigueur, ainsi que la diversification des marchés externes.

M,Sadiki a passée en revue les objectifs de la stratégie Génération Green pour le volet se rapportant au développement du secteur des fruits et légumes, notamment les programmes de gestion et la rationalisation des ressources hydriques, la promotion de l’investissement dans le secteur agricole, la valorisation, la transformation et la modernisation des marchés de gros et les marchés locaux ainsi que l’appui pour l’exploration des marchés externes et la promotion de l’entrepreneuriat des jeunes en milieu rural.

Les échanges de cette rencontre ont été focalisés sur les mesures à entreprendre pour le développement de l’équilibre et la pérennisation des filières fruits et légumes ainsi que l’amélioration des conditions de leur commercialisation, notamment pour la tomate, et ceci à travers l’appui des actions de rénovation et qualification des serres, la promotion des production hors-sol, l’utilisation des semences et plants résistants aux maladies, l’équipement des exploitations en système d’irrigation localisée, l’utilisation des caisses en plastique et la création d’une plateforme de commercialisation qualifiée de nouvelle génération dédiée à la vente en gros à Ait Melloul, en plus de la réalisation des programmes de recherche en partenariat avec les professionnels.

M,Sadiki a indiqué que le ministère veille à la mise en place d’un programme de développement et de commercialisation des fruits et légumes dans la région dans un cadre participatif sur la base d’une convention appropriée impliquant tous les intervenants et tenant compte des clauses du contrat programme dédié au développement des primeurs, signé entre le Ministère et la Fédération Interprofessionnelle Marocaine de Production et d’Exportation des Fruits et Légumes FIFEL.

Au terme de la réunion, le ministre a appelé l’ensemble des acteurs à une consolidation des efforts dans un cadre participatif afin d’assurer un développement agricole durable du secteur, tout en favorisant le rôle des institutions professionnelles et la poursuite des actions de coordination dans le cadre des conventions et contrat-programmes signés.

Il a fait part des ses remerciements aux agriculteurs, aux producteurs et aux organisations professionnelles ainsi que les autorités locales et provinciales pour leur appui aux interventions du département pour la pérennisation et le développement durable du secteur des fruits et légumes.

Dans une déclaration à la MAP, le président de la Chambre d’agriculture de Souss Massa, Youssef Jebha, a indiqué que cette réunion est dédiée à l’examen des moyens de faire face aux problématiques qui s’imposent devant le secteur agricole notamment le secteur de production de tomates .

Pour sa part, le président de la Fédération interprofessionnelle marocaine de la production et de l’exportation des fruits et légumes (FIFEL), Lahoucine Aderdour a souligné que cette réunion s’inscrit dans le cadre de l’accompagnement du ministère de tutelle des professionnels du secteur ainsi que l’interaction avec les difficultés et les conditions des agriculteurs.

Cette réunion s’est déroulée en présence notamment du président de la région de Souss Massa, Karim Achengli, des professionnels, des élus et d’une délégation de responsables du ministère.

Continuer la lecture

Afficher plus
Bouton retour en haut de la page