ActualiteAujourd'hui le Maroc

L’Intérieur élabore une solution numérique pour la formation continue des élus

Afin d’accompagner le développement des régions

L’Etat met en place les mécanismes et les outils nécessaires en vue d’atteindre une bonne gouvernance dans la gestion de ses affaires. Il s’agit des outils permettant à la région d’adopter des systèmes de gestion moderne, notamment les indicateurs de suivi, de conception et de performance, ainsi que les systèmes d’information.

La bonne gouvernance locale passe par le niveau d’implication des élus locaux et des ressources humaines des entités territoriales. Ils ont un rôle crucial à jouer dans le développement local et dans la régulation des espaces et des activités au sein d’une région.
Dans ce sens, il est nécessaire que ce capital humain soit mieux formé aux besoins de la collectivité et de la population locale. Pour y parvenir, la Direction générale des collectivités territoriales (DGCT) élabore actuellement un système informatisé de gestion et d’évaluation de la formation des élus et des ressources humaines des collectivités locales.

L’objectif étant d’investir dans les nouvelles technologies pour assurer la transformation digitale de la formation tout en optimisant les coûts logistiques. Sur le plan législatif, la loi organique sur les régions (n° 111-114) assigne à la DGCT dans son article 82 «la responsabilité de création de centres régionaux de formation et la supervision de la formation continue des membres des conseils et du personnel des collectivités territoriales. De fait, la formation des élus devient un droit et un facteur de changement important au sens de la politique de régionalisation avancée», indique la même direction. Ainsi, le décret d’application relatif à ladite loi organique (n°2.16.297 du 29 juin 2016) précise dans son article 5 que les services centraux du ministère de l’intérieur sont tenus d’assurer l’assistance technique de la région dans la gestion du domaine de la formation continue, d’établir et publier des documents de référence et pédagogiques en relation avec la formation continue, de fournir le conseil à la région dans le domaine de l’ingénierie de la formation, de gérer des formateurs, et d’organiser des sessions de formation continue au profit des membres des conseils des collectivités territoriales.

De même, la loi organique relative aux régions explique dans son article 250 que l’Etat met en place les mécanismes et les outils nécessaires en vue d’atteindre une bonne gouvernance dans la gestion de ses affaires. Il s’agit des outils permettant à la région d’adopter des systèmes de gestion moderne, notamment les indicateurs de suivi, de conception et de performance, ainsi que les systèmes d’information. Se référant à la loi organique 111-14, la formation est une compétence propre des régions.
Dans ce schéma, les services chargés de la formation relevant du ministère de l’intérieur sont, au sens de l’article 5 du décret d’application, tenus d’accompagner les régions dans le processus de mise en œuvre du Schéma directeur régional de la formation continue (SDRFC).
La DGCT s’engage à mettre à la disposition des régions les instruments et les outils pour les appuyer dans ce sens. Cela concerne l’acquisition d’un système informatisé de gestion des formations, la préparation d’une boîte à outils d’évaluation périodiques de formateurs auprès des membres des conseils de collectivités territoriales et des formateurs auprès des membres des conseils des collectivités territoriales et des ressources humaines ainsi que l’évaluation de l’impact de cette formation. A titre de rappel, la Direction générale des collectivités territoriales avait démarré en novembre 2021 un vaste programme de formation et de sensibilisation au profit de 34.500 élus des collectivités territoriales, en coordination avec l’Association des Régions du Maroc, l’Association marocaine des présidents des Conseils des préfectures et provinces et l’Association marocaine des présidents des Conseils des communes.

Ce programme de formation vise le renforcement des connaissances législatives et réglementaires de ces élus. A travers ce programme, 840 sessions de formation et de sensibilisation ont été organisées afin de permettre aux élus des collectivités territoriales de mieux appréhender les exigences légales, institutionnelles et financières nécessaires à la bonne gestion des affaires des collectivités territoriales.

Le programme prioritaire, qui cible plus de 17.500 élus, a été progressivement effectué en trois phases dont la première (qui s’est déroulée du 9 au 23 novembre 2021) concerne 8.000 présidents de Conseils des communes et présidents des commissions permanentes.
La deuxième phase a été organisée du 23 novembre au 15 décembre 2021, et a couvert 9.600 membres des Conseils préfectoraux et provinciaux et membres de bureaux des Conseils communaux. La troisième (qui a eu lieu du 15-31 décembre 2021) a été réservée aux membres des Conseils régionaux et membres des bureaux des Conseils de communes qui n’ont pas bénéficié de formation lors des phases précédentes.


Continuer la lecture

close

Recevez toute la presse marocaine.

Inscrivez-vous pour recevoir les dernières actualités dans votre boîte de réception.

Conformément à la loi 09-08 promulguée par le Dahir 1-09-15 du 18 février 2009 relative à la protection des personnes physiques à l'égard du traitement des données à caractère personnel, vous disposez d'un droit d'accès, de rectification, et d'opposition des données relatives aux informations vous concernant.

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page