Plus de 54.300 entreprises créées à fin juillet 2022

Par région, c’est Casablanca-Settat qui arrive en première place avec 15.435 entreprises créées durant les sept premiers mois de l’année 2022, suivie en deuxième place par la région Tanger-Tétouan-Al Hoceima.

Le nombre d’entreprises créées s’élève à 54.381 durant les sept premiers mois de l’année 2022 dont 38.004 sont des personnes morales contre 16.377 personnes physiques. Cette évolution fait ressortir un léger recul puisque, à la même période de l’année dernière, l’Office marocain de la propriété industrielle et commerciale (Ompic) a recensé 65.922 nouvelles créations d’entreprises. Dans son tableau de bord l’Office dévoile les principaux indicateurs de créations d’entreprises par région et par forme juridique dont voici les grandes lignes.

Activité : Plus de 36% dans le commerce
Par secteur, il s’avère que 36,28% des entreprises créées à fin juillet 2022 opèrent dans le commerce, suivi du secteur du BTP (18%), des services divers (17,47%), des transports (9,03%), de l’industrie (6,89%), l’hôtellerie et la restauration (6,40%), les TIC (2,59%), l’agriculture et pêche (2,23%) et les activités financières (1,11%). Par forme juridique (personnes morales), 62,7% sont des SARLAU, 37% des SARL, 0,2% des SA et 0,1% des SNC.

Casablanca-Settat concentre la plus grosse part
Par région, c’est Casablanca-Settat qui arrive en première place avec 15.435 entreprises créées durant les sept premiers mois de l’année 2022, suivie en deuxième place par la région Tanger-Tétouan-Al Hoceima avec 7.556 nouvelles entreprises. La troisième position revient à la région de Rabat-Salé-Kénitra qui a connu 7.323 créations d’entreprises à fin juin 2022 devant la région de Marrakech-Safi avec 5.346 nouvelles entreprises créées. La cinquième place est occupée par la région Souss-Massa qui a enregistré 3.583 immatriculations, suivie en sixième position de la région de l’Oriental avec 3.051 nouvelles entreprises créées. Plus au sud, Laâyoune-Sakia El Hamra est septième dans ce classement avec 2.512 créations d’entreprises dans la région devant Béni Mellal-Khénifra qui a comptabilisé 1.924 nouvelles immatriculations, suivie de Drâa-Tafilalet (1.480), Dakhla-Oued Eddahab (1.269) et Guelmim-Oued Noun (605). Au seul mois de juillet 2022, on compte 5.872 nouvelles créations d’entreprises contre 7.146 durant le même mois en 2021. Il en ressort 1.745 immatriculations rien que dans la région de Casablanca, suivie de 856 nouvelles entreprises dans la région de Tanger-Al Hoceima et 732 dans la région de Rabat-Salé-Kénitra.

4.952 entités entrées en dissolution
Le nombre d’entreprises radiées durant les sept premiers mois de l’année 2022 s’élève à 4.293 contre 3.736 entités à la même date en 2021. Au seul mois de juillet 2022, on compte le nombre d’entreprises radiées à 473 contre 641 au mois de juin de la même année. Au cours des sept premiers mois de 2022, la région de Casablanca-Settat a connu le taux le plus élevé d’entreprises radiées (32,5%), suivie de la région de Marrakech-Safi (16,3%), de Rabat-Salé Kénitra (14,4%), de Fès-Meknès (10%), de Tanger-Tétouan-Al Hoceima (9,6%), du Souss-Massa (6,4%), de l’Oriental (4,9%), de Béni Mellal-Khénifra (3,3%), de Drâa-Tafilalet (1,6%), de Laâyoune-Sakia El Hamra (0,6%), Guelmim-Oued Noun (0,3%) et Dakhla-Oued Eddahab (0,2%). Par tranche d’âge, 31,9% des entreprises radiées ont entre 2 et 5 ans, 26,8% entre 5 et 10 ans et 18,9% ont moins de 2 ans. En revanche, les entreprises radiées ayant entre 10 et 20 ans représentent 18,8% alors que celles radiées dont l’âge remonte à plus de 20 ans constituent 3,6%. Dans le même sens, on compte également 4.952 entreprises en phase de dissolution à fin juillet 2022. Par ailleurs, elles sont 598 entités entrées en dissolution au mois de juillet contre 822 durant le mois qui le précède.


Continuer la lecture

Quitter la version mobile