Art & CultureAujourd'hui le Maroc

Relevant de la Fondation nationale : Ces douze musées ouverts au public de par le Royaume

Aujourd’hui, la Fondation nationale des musées (FNM) ouvre douze musées au public à travers le Royaume.

Un nombre qu’elle fixe dans le guide des Musées qui offre des détails sur chaque structure muséale. Ainsi, le musée la Kasbah des cultures méditerranéennes à Tanger qui est, tel que le détaille la FNM, à ses dix ans d’existence sous impulsion royale, «représente un lieu patrimonial incontournable et une partie importante de la mémoire collective méditerranéenne». Connu auparavant sous le nom du Palais de la Kasbah dit «Dar Al- Makhzen» ou «Palais du Sultan», le musée occupe la partie Est de la Kasbah de Tanger. Le palais de la Kasbah est l’œuvre d’Ahmed Ben Ali, fils du Caïd Ali Ben Abdellah El Hamani Errifi, qui chassa l’occupant anglais en 1684. Pour l’heure, le Musée la Kasbah des cultures méditerranéennes permet la découverte d’une exposition exceptionnelle, constituée de collections archéologiques et ethnographiques qui reflètent la diversité et la spécificité de Tanger.

Quant à villa Harris, Musée de Tanger, elle est, tel que l’évoque la fondation, une bâtisse historique qui fut, au siècle dernier, le théâtre d’un passé fastueux dans un Tanger alors en ébullition et au cœur des enjeux internationaux. Elle est imaginée et construite à la fin du XIXe siècle par le Britannique Walter Burton Harris, journaliste – envoyé spécial du journal The Times. La collection du musée met en lumière les couleurs, les paysages, les traditions et les scènes de vie qui ont fasciné toute une pléiade de peintres occidentaux après le premier et unique voyage d’Eugène Delacroix au Maroc. Aussi, le Musée de la Kasbah, espace d’art contemporain à Tanger, situé dans l’enceinte de l’ancienne prison de la Kasbah qui fut édifiée au XVIIe siècle, est aujourd’hui un lieu réhabilité, rebaptisé Musée de la Kasbah.

A Safi, le Musée national de la céramique, créé en 1990, compte aujourd’hui parmi les musées marocains de renom grâce à la richesse et la diversité de sa collection constituée essentiellement de pièces de poterie et de céramique du Maroc. «Un document historique datant de 1821 confirme que Safi est redevenue un centre de production de la céramique, dès le début du XVIIIe siècle, soit un siècle avant l’avènement du maître céramiste Boujemaa Lamali», relate la fondation. Tel que le précise cette structure, les objets des collections du musée sont de nature archéologique et ethnographique. Ils proviennent en grande partie des musées de la FNM qui énumère également le Musée archéologique de Tétouan, inauguré en 1940 et dont les collections sont liées à celles des recherches archéologiques de la région. A Rabat, le Musée de l’histoire et des civilisations dont l’histoire des collections commence en 1915 avec le lancement d’une série de fouilles archéologiques, à l’initiative du Général Lyautey. En 2014, le Musée national d’archéologie de Rabat est confié à la Fondation nationale des musées.

Il est alors décidé de rénover le bâtiment et de rouvrir le musée en avril 2017 sous le nom de «Musée de l’histoire et des civilisations», avec une exposition dédiée exclusivement aux collections archéologiques selon un parcours chronologique commençant par la préhistoire, puis l’époque punique, l’époque romaine et enfin l’époque islamique. Dans la cité ismaélite, le Musée national de la musique, Dar Jamaï, est également ouvert. A l’origine ce palais une résidence privée construite en 1882 avant d’être vendue au Pacha Glaoui de Marrakech. En 1912, les Français récupèrent la bâtisse. Ce n’est qu’en 1920 que le bâtiment est attribué dans sa totalité à l’Inspection régionale des Beaux-Arts qui le transforme en Musée.

«La restauration de ce bâtiment historique a débuté en 2019», rappelle la FNM qui s’exprime également sur le Musée national de la photographie, Rabat, sis au Fort Rottembourg, Fort Hervé ou encore Borj El Kebir. Le Fort Rottembourg a fait l’objet de travaux de réhabilitation, de restauration et de reconstruction avant d’être transformé en un Musée dédié à la photographie en tant que mode d’expression artistique indépendant en 2020. A lui seul, le Musée Mohammed VI d’art moderne contemporain Rabat est la première institution muséale dans le Royaume à se consacrer entièrement à l’art moderne et contemporain. «Le musée compte aujourd’hui parmi les musées marocains et africains de renom grâce à la richesse de ses collections et le rayonnement de ses expositions. Il nourrit également des projets de partenariats avec les plus grands musées du monde», ajoute la FNM qui rappelle que ce musée possède actuellement une précieuse collection d’art qui comprend les grands noms de la peinture marocaine, Melehi, Gharbaoui, Hamidi, Belkahia, Mohamed Kacimi, Miloud Labied, Malika Agueznay et d’autres.

Aussi, le Musée des confluences Dar El Bacha, Marrakech, qui est une demeure seigneuriale construite en 1910, est rénové par la FNM et ouvert en 2017. Le musée abrite une grande collection des arts premiers et antiques constituée par la philanthrope américaine Patti Birch, ainsi qu’un ensemble de donations offertes à la FNM par des collectionneurs passionnés tant par la ville de Marrakech que par l’artisanat et le patrimoine marocains. De même, le Musée national du tissage et du tapis, Dar Si Saïd, Marrakech, est une grande demeure palatiale construite dans la deuxième moitié du XIXe siècle à l’initiative de Si Saïd Ben Moussa, qui occupait la fonction de ministre de guerre sous la régence du Sultan Alaouite Moulay Abdelaziz (1894-1908). Pour l’heure, le musée présente une collection riche et diversifiée de tapis et tissages marocains de toutes les régions. En dernier lieu, le musée Bab El Oqla, Tétouan, créé en 1928 à Dar Bennouna à Zankat mokadem au cœur de la Médina, le musée fut transféré et inauguré dans son siège actuel le 29 juillet 1948. «Depuis 2018, le musée est fermé pour restauration et rénovation. Il a rouvert ses portes en janvier 2022», rappelle la FNM.


Continuer la lecture

close

Recevez toute la presse marocaine.

Inscrivez-vous pour recevoir les dernières actualités dans votre boîte de réception.

Conformément à la loi 09-08 promulguée par le Dahir 1-09-15 du 18 février 2009 relative à la protection des personnes physiques à l'égard du traitement des données à caractère personnel, vous disposez d'un droit d'accès, de rectification, et d'opposition des données relatives aux informations vous concernant.

Afficher plus
Bouton retour en haut de la page