Semaine de Tétouan : Une 2ème édition pour stimuler le tourisme interne

Se distinguant par ses zones côtières les plus prisées de la Méditerranée, Tétouan a choisi la saison estivale pour mettre en avant son patrimoine et ses traditions pour pouvoir attirer plus de visiteurs particulièrement de nationaux au cours de l’année, permettant ainsi à la colombe blanche de rompre avec la saisonnalité dont elle continue de souffrir énormément.

C’est à l’occasion de la deuxième édition de la semaine culturelle estivale de Tétouan, dont les travaux se dérouleront, du 20 au 25 juillet en présence des experts et des connaisseurs de la ville ainsi que des créateurs et des artistes de la région. En plus des plus belles plages de la province, qui sont les plus fréquentées en été, «nous avons opté encore cette année pour la période estivale pour l’organisation de cette deuxième édition, qui est destinée à mettre en exergue le patrimoine et les traditions dont celles liées à la gastronomie tétouanaise. Nous cherchons ainsi à contribuer au développement du tourisme interne. Surtout que la ville reçoit le plus grand nombre de visiteurs nationaux venus des différentes provinces et préfectures au Maroc, mais aussi de la communauté marocaine à l’étranger», a fait savoir Atimad Ftouh, membre du bureau de l’association Haja Zoubida Afilal, organisatrice de cette manifestation annuelle en partenariat avec l’association Tétouan Asmir.

La deuxième semaine de la ville, qui se tiendra sous le Haut patronage de SM le Roi Mohammed VI, s’inscrit dans le cadre de la célébration de «Tétouan capitale de la société civile pour 2022». Conformément aux objectifs principaux de cette édition, le programme comporte des visites aux sites historiques et touristiques à l’ancienne médina, classée au patrimoine mondial par l’Unesco. Une occasion pour faire découvrir les trésors architecturaux constitués par certains bâtiments, qui servaient autrefois de résidences personnelles ou officielles des anciens notables de la ville. Parmi lesquelles, «un ensemble de maisons traditionnelles que le club Tétouan Asmir a restaurées puis intégrées dans le projet «cinq maisons cinq siècles»», selon les organisateurs.

Il est prévu dans le cadre de cette deuxième session une rencontre entre les associations et les coopératives, dont les travaux porteront sur le projet de restauration des sites intramuros de Tétouan, Tanger, Marrakech, Rabat, Salé, Safi, El Jadida, Azemmour et Fès. En plus des célèbres plats de la cuisine traditionnelle du Nord, en particulier de Tétouan, la programmation de cette manifestation se distingue par des expositions du zellige tétouanais avec la participation des associations et des coopératives opérant dans ce secteur. Le public tétouanais et les visiteurs de la ville seront invités lors de cette deuxième semaine à découvrir d’autres arts traditionnels tels que la broderie, les produits d’artisanat et du terroir, qui constituent – grâce au talent des artisans femmes et hommes – un atout touristique majeur dans la province. Il s’agit également de contribuer pendant cette période estivale à l’animation de la ville avec des expositions d’art plastique ainsi qu’une soirée animée par un groupe féminin de Hadra dirigé par l’artiste Rabia El Madani et avec la célébration du patrimoine vestimentaire, dont la Cheda tétouanaise.

 


Continuer la lecture

Quitter la version mobile