ActualiteAujourd'hui le Maroc

Tourisme : Les travaux de réhabilitation et d’extension de l’ITHT de Tanger démarrent

D’un coût global de près de 64,5 millions DH, dont un apport de 58,6 millions DH du Fonds «Charaka»

Présidée par Fatim-Zahra Ammor, ministre du tourisme, de l’artisanat et de l’économie sociale et solidaire, la cérémonie de lancement des travaux de réhabilitation et d’extension de l’Institut de technologie hôtelière et touristique (ITHT) de Tanger vient de se dérouler, lundi 20 juin, en grande pompe. Très attendu, ce projet bénéficie du soutien du Fonds «Charaka», qui est mis en place dans le cadre du programme de coopération «Compact II» conclu entre le Maroc et les Etats-Unis, représenté par Millennium Challenge Corporation (MCC). Intervenant à cette occasion, Mme Ammor a souligné l’importance de ce programme, dont l’objectif principal est de favoriser l’insertion des jeunes dans le monde professionnel lié aux métiers du tourisme. D’un coût global de près de 64,5 millions de dirhams, dont un apport de 58,6 millions de dirhams du Fonds «Charaka», le projet de réhabilitation et d’extension de l’ITHT de Tanger- qui est porté par le département du Tourisme, en partenariat avec la Fédération nationale de l’industrie hôtelière (FNIH)-, «vient à point nommé parce que nous sortons de la crise et nous avons d’énormes besoins de jeunes talents dans le secteur», a-t-elle fait savoir.

En cette période de reprise, il est vraiment important pour le secteur du tourisme, selon Mme Ammor, de chercher à se rattraper de la perte de jeunes au profit des autres activités. Et ce à travers ce genre de projet permettant de mieux «répondre au marché d’aujourd’hui et de demain étant donné les grandes ambitions que nous avons pour le Maroc et pour la région Tanger en particulier», a-t-elle dit.
De son côté, Malika Laasri, directrice générale de l’Agence Millennium Challenge Account–Morocco (MCA-Morocco), a salué l’engagement et la mobilisation de Mme Ammor pour le lancement des travaux de réalisation de ce projet qui est parmi les quinze centres bénéficiaires du soutien financier du Fonds Charaka. L’intervenante a fait part dans ce sens d’une implication sans faille de tous les partenaires pour la réalisation des étapes préalables au lancement de ces travaux, notamment le département de tutelle, la direction de l’ITHT de Tanger ainsi que le partenaire privé, en l’occurrence la FNIH. «Ce projet a pu concrétiser le partenariat public-privé par la création d’un conseil d’établissement comme modèle de gouvernance», a-t-elle dit, faisant remarquer que ce conseil a pour objectif «d’améliorer la qualité de la formation et de favoriser davantage l’autonomie de gestion de ce centre, et ce grâce à une forte implication du secteur privé durant tout le processus de formation».

L’ITHT de Tanger se chargera, grâce au soutien du Fonds «Charaka», d’assurer annuellement 285 places pédagogiques supplémentaires, dont 120 au titre des filières additionnelles qui seront créées dans la gestion et l’ingénierie de la restauration, la gestion des destinations touristiques, la gestion de la qualité, hygiène et salubrité, le tourisme d’affaires et l’évènementiel, l’hôtellerie de luxe et internationale et la cuisine gastronomique méditerranéenne. «L’Institut renforcera les compétences de 165 stagiaires chaque année dans le cadre des filières actuelles, couvrant en particulier les métiers de commis de cuisine, d’employé à la restauration, d’employé d’étage, d’agent de restauration de collectivité et de pâtissier», selon les organisateurs.

Notons que d’un investissement global de près de 1,026 milliard de dirhams, les quinze projets bénéficiaires du soutien du Fonds «Charaka» portent sur la création de neuf établissements de formation professionnelle (EFP) et l’extension, la réhabilitation et/ou la reconversion de six EFP existants. Ces projets couvrent les secteurs de l’agriculture et l’agro-industrie, du tourisme, de l’industrie, de l’artisanat, du BTP, du transport, de la logistique et de la santé. «Ces EFP, qui assureront la formation de près de 12.670 stagiaires annuellement, sont localisés au niveau de six régions du Royaume, à savoir Casablanca-Settat, Fès-Meknès, Tanger-Tétouan-Al Hoceima, Béni Mellal-Khénifra, Drâa-Tafilalet et l’Oriental», a souligné la même source.


Continuer la lecture

close

Recevez toute la presse marocaine.

Inscrivez-vous pour recevoir les dernières actualités dans votre boîte de réception.

Conformément à la loi 09-08 promulguée par le Dahir 1-09-15 du 18 février 2009 relative à la protection des personnes physiques à l'égard du traitement des données à caractère personnel, vous disposez d'un droit d'accès, de rectification, et d'opposition des données relatives aux informations vous concernant.

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page