ActualiteAujourd'hui le Maroc

Transplantation d’arganiers adultes : Le taux de réussite dépasse 70%

Le projet de transplantation d’arganiers adultes lancé par LafargeHolcim Maroc, l’Andzoa, et l’AgroTechSouss affiche un taux de réussite de 70%.

Ce projet initié en 2019 consiste à développer la technique la mieux adaptée à la transplantation d’arganiers adultes au sein de la cimenterie Agadir-Souss de LafargeHolcim Maroc.
En effet, cette expérience vise à concilier la préservation de cette ressource endémique du Maroc et le développement économique de la Réserve de biosphère arganeraie. Les arganiers existants dans des zones destinées à des activités économiques dans l’arganeraie ont été déplacés vers des sites de plantation où les arbres pourront être sauvegardés et continuer à se développer.

Cette première expérience mondiale de transplantation d’arganiers adultes a été menée dans le cadre d’un projet de recherche, sur 3 périodes distinctes pendant 2 ans (hiver, printemps et été) et en testant 2 techniques de prétraitement (arrosage et cernage). Cela a permis une maîtrise des techniques possibles et des conditions de réussite. Les résultats préliminaires montrent un taux de réussite de 70%. A l’issue de cette recherche, un guide des bonnes pratiques de transplantation de l’arganier adulte sera publié et les résultats du projet de recherche partagés aux niveaux national et international.
Une table ronde sur la transplantation d’arganiers adultes a été organisée en marge de la 6ème édition du Congrès international de l’arganier.
Cette première expérience réussie a été accueillie avec enthousiasme.

Elle devrait permettre de dupliquer cette démarche aux futurs projets de développement économique au sein de l’arganeraie et de contribuer ainsi à la protection de ce patrimoine mondial. Selon Mohamed Kharraki, directeur de l’usine d’Agadir-Souss, «quand notre groupe a voulu s’installer dans la région Souss-Massa on a commencé par la prospection d’un bon gisement de calcaire qui permet la fabrication d’un bon ciment et on s’est retrouvé dans des terrains des Eaux et Forêts, et le gisement est localisé dans une arganeraie. Le jour venu nous étions confrontés à une situation où il fallait enlever des arbres matures. Cela a été difficile pour nous vu notre sensibilité environnementale et la politique de développement durable de LafargeHolcim Maroc.

Enlever des arbres matures c’était vraiment quelque chose de traumatisant. Donc on a contacté notre partenaire l’Andzoa et des chercheurs et on a trouvé un consensus pour lancer une étude de transplantation qui est la première au niveau mondial. Au départ personne n’a adhéré à cette approche. Tout le monde nous disait qu’elle ne réussirait pas. Mais nous on s’est dit que cela en valait la peine».

Alors que pour Brahim Hafidi, directeur général de l’Andzoa, «avec LafargeHolcim Maroc qui est déjà une entreprise citoyenne on a mis en place une expérimentation de transplantation de vrais arbres adultes qui permettra de sauvegarder ce patrimoine».



Retrouvez cet article sur : Aujourd’hui

close

Recevez toute la presse marocaine.

Inscrivez-vous pour recevoir les dernières actualités dans votre boîte de réception.

Conformément à la loi 09-08 promulguée par le Dahir 1-09-15 du 18 février 2009 relative à la protection des personnes physiques à l'égard du traitement des données à caractère personnel, vous disposez d'un droit d'accès, de rectification, et d'opposition des données relatives aux informations vous concernant.

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page