Art & CultureAujourd'hui le Maroc

Un nouvel Orchestre marocain de la musique andalouse voit le jour

A l’occasion de la journée mondiale de la musique qui a lieu ce mardi

Comme chaque année, l’Association marocaine de la musique andalouse (AMMA) célèbre la Fête de la musique comme il se doit. Dans ce sens, l’AMMA a voulu pour cette occasion créer l’Orchestre marocain de la musique andalouse, afin de contribuer à la pérennisation du patrimoine musical andalou. Selon un communiqué de l’association, ce nouvel orchestre est composé des musiciens issus de différentes régions du Royaume, notamment Tanger, Tétouan, Taza, Fès, Meknès, Chefchaoun, Rabat, Salé, Casablanca, Marrakech, Essaouira et Agadir. «En notre qualité d’association résolument engagée en faveur de la préservation du patrimoine musical andalou, nous nous réjouissons de voir naître un orchestre composé de jeunes mélomanes férus de musique andalouse et de contribuer ainsi à assurer la relève», fait savoir Fatima Mabchour, présidente fondatrice de l’AMMA.

Dirigé par le talentueux artiste Driss Berrada, ce nouvel orchestre est formé de jeunes mélomanes férus de musique andalouse et pleinement investis en faveur de la préservation de ce patrimoine qui fait partie intégrante de notre identité marocaine. Œuvrant pour la sauvegarde et la promotion du patrimoine musico-culturel marocain, l’AMMA ambitionne à travers ce nouveau-né «d’apporter une contribution substantielle à la préservation et la pérennisation de l’héritage musical andalou, et ce en impliquant la jeunesse marocaine dans cette transmission de flambeau».

Pour sa première apparition sur scène, l’Orchestre marocain de la musique andalouse a choisi de se produire, samedi 25 juin, au Palais Méchouar-Casablanca, aux côtés de l’Orchestre Andalou de Fès, sous la direction du grand maître Mohamed Briouel. Ce concert, réalisé en partenariat avec WeCasablanca, est un tableau andalou représentatif de la musique andalouse marocaine dans sa globalité, jeunes et moins jeunes, juifs et musulmans. «Une collaboration artistique qui se veut porteuse d’un message d’espoir, au sein d’une jeunesse de plus en plus consciente de l’importance de porter haut le flambeau du patrimoine andalou marocain», explique la même source, faisant remarquer que les deux orchestres seront accompagnés lors de cette soirée par des artistes de renom dont la diva Françoise Flore Atlan, l’artiste chanteur Jacob Tordjmane (Coco Diam’s) et la talentueuse Fedwa Tadist.


Continuer la lecture

close

Recevez toute la presse marocaine.

Inscrivez-vous pour recevoir les dernières actualités dans votre boîte de réception.

Conformément à la loi 09-08 promulguée par le Dahir 1-09-15 du 18 février 2009 relative à la protection des personnes physiques à l'égard du traitement des données à caractère personnel, vous disposez d'un droit d'accès, de rectification, et d'opposition des données relatives aux informations vous concernant.

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page