ActualiteAujourd'hui le Maroc

Une révolution se prépare dans la Santé

Les contours dévoilés par le chef du gouvernement devant les députés

La généralisation de la couverture médicale générera une forte demande sur les services sociaux, ce qui nécessite le renforcement du service de la santé publique.

«Le gouvernement a fait de la consolidation de l’État social la base de son contrat avec les citoyens». Les propos émanent du chef du gouvernement, Aziz Akhannouch, qui s’exprimait devant les parlementaires dans le cadre de la séance mensuelle de questionnement sur la politique générale.

«Cela s’est traduit par la qualité et l’importance des politiques sociales qui ont été lancées au début du mandat de ce gouvernement ainsi que par l’augmentation des budgets destinés aux différents secteurs sociaux dans le cadre de la loi de Finances», a fait savoir le numéro un du gouvernement ajoutant que malgré les crises successives dont les effets sont devenus un fardeau pour les finances de l’État, et qui ont imposé la mobilisation d’importantes capacités pour éviter l’aggravation de leur impact sur le pouvoir d’achat, le gouvernement a veillé à poursuivre ses efforts pour soutenir les secteurs sociaux et lancer divers projets et réformes et pour honorer ses engagements a l’égard des citoyens qui lui ont accordé leur confiance.

La même source a expliqué que le gouvernement a fait du chantier royal pour la généralisation de la protection sociale en plus de la réforme profonde et radicale du système de santé, sa première priorité, compte tenu de la dimension de ces questions au sein de la société. «La concrétisation de ce vaste projet sociétal relatif à la protection sociale nous a imposé plus que jamais une réforme globale et profonde du système de santé, pour accompagner ce chantier royal et offrir un service public de santé répondant aux attentes des Marocains.

«La généralisation de la couverture médicale générera une forte demande sur les services sociaux, ce qui nécessite le renforcement du service de la santé publique. Autrement, la réforme du secteur de la santé est une condition préalable au succès de la couverture médicale universelle», indique M. Akhannouch.

Déjà 11 millions de bénéficiaires

Le chef du gouvernement a expliqué que grâce à l’adoption rapide par l’Exécutif de 22 décrets d’application, la porte de l’assurance maladie a été ouverte à 11 millions de citoyens, hommes et femmes, qui sont des travailleurs non-salariés et leurs ayants droit. Il s’agit notamment de 1,6 million d’agriculteurs ; un demi-million d’artisans ; 800.000 commerçants et artisans soumis au régime de la participation professionnelle unifiée ainsi que les auto-entrepreneurs ; 140.000 chauffeurs de taxi ; 230.000 chauffeurs professionnels, sans oublier les médecins, les pharmaciens, les ingénieurs, les vétérinaires, les topographes, les sages-femmes, les nutritionnistes, les notaires, les guides touristiques, les adouls, les artistes et d’autres catégories.

Dans ce cadre, un certain nombre de mesures ont été initiées et les structures d’accueil ont été réhabilitées, pour faciliter l’intégration des citoyens dans la couverture sanitaire. Ainsi, 47 nouvelles agences et 45 agences mobiles ont été mises à la disposition des citoyens pour le traitement de leurs dossiers sans compter les 8.000 bureaux de proximité pour rapprocher les services des citoyens (dans le cadre de partenariats). Aussi, il a été question de l’organisation de plus de 300 réunions de communication pour présenter le système d’assurance maladie obligatoire de base depuis la mi-novembre. Par ailleurs, le chef de l’Exécutif a annoncé que le gouvernement a élaboré des projets de loi relatifs aux groupements régionaux de santé, qui comprendront, au niveau de chaque région, toutes les unités sanitaires, y compris les hôpitaux régionaux et universitaires ainsi que les centres de proximité.

Groupement

Selon le chef du gouvernement, les groupements régionaux de santé sont des établissements publics dotés de la personnalité juridique et de l’indépendance dans la gestion des ressources financières et humaines.

Ils seront dotés également de larges pouvoirs pour gérer les services de santé dans le cadre d’un contrat d’efficacité avec le secteur de tutelle, ce qui assurera une utilisation optimale des ressources humaines et financières, et des investissements publics directs selon des critères précis. Cette orientation s’inscrit dans le cadre de la régionalisation avancée, afin d’atteindre une équité territoriale et spatiale au niveau de l’offre des services de santé.

Ce n’est pas tout. Le chef du gouvernement annonce la création d’une carte sanitaire régionale, qui vise à déterminer toutes les potentialités de chaque région en matière d’infrastructures dans les secteurs public et privé, ainsi que des ressources humaines.

Haute autorité de la santé

Parmi les annonces phares du chef du gouvernement, la création de la Haute autorité de la santé. Il s’agit d’une importante institution stratégique qui travaillera à la régulation de la couverture maladie obligatoire et à l’évaluation de l’efficacité de la performance et de la qualité des services fournis par divers acteurs des secteurs public et privé, en plus de travailler à l’élaboration de référentiels de formation et de guides de pratique et leur diffusion aux usagers et aux professionnels de santé.

Selon la même source, cette institution assurera une réelle continuité des politiques nationales de santé, et apporterait la stabilité nécessaire aux grands plans et projets. En outre, l’Autorité travaillera à l’alignement de la politique de santé sur les orientations générales de la couverture sanitaire universelle et assurera la coordination entre les deux systèmes.


Continuer la lecture

close

Recevez toute la presse marocaine.

Inscrivez-vous pour recevoir les dernières actualités dans votre boîte de réception.

Conformément à la loi 09-08 promulguée par le Dahir 1-09-15 du 18 février 2009 relative à la protection des personnes physiques à l'égard du traitement des données à caractère personnel, vous disposez d'un droit d'accès, de rectification, et d'opposition des données relatives aux informations vous concernant.

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page