Art & CultureLe Matin

Bani Ammar Zerhoune: nouveau report de Festibaz

Le Festival Bani Ammar Zerhoune (Festibaz) est, encore une fois, reporté à une date ultérieure. Cette fois-ci, ce report n’est pas causé par la pandémie. Mais, par le fait que l’Association Iklaa pour le développement intégré (ARDI), organisatrice de l’événement, n’a pas pu obtenir le reçu pour le dépôt de son dossier de l’assemblée générale qu’elle a tenue le 9 avril 2022.

Le bureau de l’Association s’est réuni, le samedi 27 août 2022, où il a été question d’aborder la problématique de non-réception du récépissé, après quatre mois du dépôt du dossier à la préfecture de Meknès. Ce qui a induit à brouiller l’organisation de la treizième édition du Festival de Bani Ammar en juillet dernier, coûtant à l’Association des efforts et des dépenses financières, et perturbant ses partenariats avec le ministère de la Culture, l’Association de protection des animaux et celle de la préservation de l’environnement, en tant que principaux soutiens du festival. Puis, en privant les habitants de Bani Ammar et sa région du festival, après trois années de report à cause de l’épidémie du Coronavirus. Ce que les membres du bureau considèrent comme une position visant ce festival, «seulement parce qu’il célèbre un ami fidèle à l’homme à travers l’histoire, qui n’est autre que l’âne.

C’est un traitement injuste et discriminatoire envers notre festival qui est arrivé à avoir un rayonnement médiatique international», précisent-ils. Par ailleurs, et conformément à sa vision de développement intégré, l’Association poursuit son programme de réformes dans la casbah de Bani Ammar, tout en se préparant pour la treizième édition de Festibaz dans les prochains mois. Ainsi, les membres du Bureau comptent entamer cette édition par un colloque sur le thème «Résistance au colonialisme français dans la casbah de Bani Ammar et Jbel Zerhoune». Rappelons que les membres de l’Association Iklaa pour le développement intégré ne sont pas restés les bras croisés, à cause du report du Festival. Mais, ils ont pu finaliser le projet des fresques murales «Les Couleurs de Bani Ammar», entamé l’année précédente, qui a donné une belle esthétique et des couleurs chatoyantes à la ville, entre autres ateliers pour les enfants et les jeunes de la casbah. Car, cette manifestation a constitué un atelier à ciel ouvert pour ces jeunes et enfants de la casbah, qui ont profité des expériences des artistes plasticiens professionnels. À travers cette initiative, les habitants de la casbah de Bani Ammar Zehoune ont montré leur grand attachement à ce lieu plein d’histoire qui a donné naissance à de nombreuses personnalités dans le monde de la littérature, de la poésie et des arts.


Continuer la lecture

close

Recevez toute la presse marocaine.

Inscrivez-vous pour recevoir les dernières actualités dans votre boîte de réception.

Conformément à la loi 09-08 promulguée par le Dahir 1-09-15 du 18 février 2009 relative à la protection des personnes physiques à l'égard du traitement des données à caractère personnel, vous disposez d'un droit d'accès, de rectification, et d'opposition des données relatives aux informations vous concernant.

Afficher plus
Bouton retour en haut de la page