Hommage à la star égyptienne, Laila Elwi

Dans sa quinzième édition, prévue du 26 septembre au 1er octobre, le Festival international du film de femmes de Salé rendra, dans sa cérémonie d’ouverture, un fervent hommage à l’actrice Laila Elwi. C’est une consécration de l’ensemble de sa carrière qui a accumulé plus de 70 films.

Cet honneur que consacre le festival à l’artiste égyptienne Laila Elwi s’inscrit dans le cadre de la culture de reconnaissance qui caractérise cet événement cinématographique depuis sa première édition. La célébration de Laila Elwi est bien méritée à plus d’un titre, car c’est une actrice arabe qui a consacré sa vie au théâtre, à la télévision et au cinéma, en interprétant un grand nombre de rôles distingués et très diversifiés. Sachant que cette actrice exceptionnelle a pu séduire par son talent et brillé dans tous les rôles qu’on lui a confiés. Ce qui lui a valu d’être honorée par de nombreux prix égyptiens et internationaux, notamment celui qu’elle a reçu en 2010, lors de l’ouverture du 34e Festival international du film du Caire.
À noter qu’une conférence de presse est prévue pour l’artiste Laila Elwi, et ce dans le cadre de la célébration des femmes créatives dans le domaine du cinéma au Maroc et dans le monde.

Le festival projettera, également, le film «Indar Bi Taâa» (1993), réalisé par le regretté Atef Al-Tayeb, avec comme premiers rôles Laila Elwi aux côtés de Mahmoud Hemida, Ashraf Abdel Baqi et Ahmed Adam.
Rappelons que ce n’est pas la première fois que Laila Elwi est honorée dans un festival marocain. Car, elle l’a déjà été, en 2018, au Festival international du film de Marrakech avec le réalisateur Yousry Nasrallah, l’artiste Bassem Samra et l’artiste Bushra à l’occasion de la projection du film «Al Mae wa al khoudra wa al wajhou al Hassan». Puis, au17e Festival international du cinéma d’auteur à Rabat, dont elle avait, précédemment, présidé le jury lors de l’édition 2002. Un riche parcours qu’elle a accumulé grâce à ses brillantes apparitions dans tous les rôles qu’elle a campés.

Ambitions du festival

Depuis sa création, le Festival du film de la femme constitue une opportunité pour attester des compétences professionnelles de la femme et du rôle qu’elle a joué dans le secteur cinématographique. C’est une vocation qu’il s’est choisie, afin d’approfondir le débat sur les films de femmes et de continuer à s’ouvrir sur des expériences créatives différentes et uniques. Ce qui a permis, tout au long des éditions, de voir de plus près le travail accompli par la femme dans plusieurs disciplines cinématographiques, puis de considérer l’ampleur de ses exploits dans ce secteur où elle est restée, jusqu’à ces dernières années, presque inaperçue.


Continuer la lecture

Quitter la version mobile