EconomieLe Matin

Inclusion économique des jeunes : Emerging Business Foundation célèbre

Les Rencontres régionales du Groupe Le Matin ont fait escale, mercredi au soir, dans la région de Marrakech-Safi. L’événement a mis les initiatives de la région et son partenaire, l’association Emerging Business Foundation, pour l’employabilité et l’entrepreneuriat, sous les feux des projecteurs. Un modèle de partenariat qui a permis de dénicher des startuppers hors pair et de les accompagner dans leurs aventures entrepreneuriales.

Enthousiasme, fierté, espoir et un mix d’émotions. Les participants à l’escale Marrakech-Safi du Roadshow des Rencontres régionales du Groupe Le Matin, organisée mercredi dernier, sur le thème «Initiatives des régions pour l’employabilité des jeunes : cas de la fondation Emerging Business Foundation», en ont eu pour leur temps. C’est que derrière le micro, pour animer cette rencontre, se tenait un Taoufik Aboudia, vice-président CGEM région Marrakech-Safi et CEO de l’incubateur Emerging Business Factory, qui a su transmettre sa passion et sa satisfaction du travail réalisé dans le cadre du programme 50Entrepreneurs. «Nous sommes réunis pour célébrer, avec modestie, le travail d’une association, en partenariat avec des acteurs, des institutions et des bénéficiaires», a annoncé d’emblée Aboudia.


Ce programme, porté par l’Initiative nationale du développement humain (INDH), le ministère de l’Intérieur, en la personne du wali, Karim Kassi Lahlou, l’espace d’incubation Emerging Business Factory et l’association Emerging Business Foundation (EBF), s’inscrit dans le cadre du programme d’Insertion économique des jeunes. «Ce programme a pour objectif, sur 4 ans, d’accompagner 5.000 jeunes dans la phase de pré-création d’entreprise et 1.500 jeunes porteurs de projets à travers un appui technique et financier. Jusqu’ici, 897 jeunes ont bénéficié d’un accompagnement post-création. Car malgré la pandémie, on n’a pas cessé de travailler et nos partenaires ont su s’adapter», révèle Anouar Dbira Tlemçani, chef de la Direction de l’action sociale au ministère de l’Intérieur pour la région de Marrakech-Safi. «Il y a en effet des opportunités malgré la crise. Et des dizaines de startups menées par des jeunes ont vu le jour. Cette rencontre a pour objectif de les faire connaître et les aider à accéder à leurs premières commandes», a déclaré, pour sa part, Mohammed Haïtami, PDG du Groupe Le Matin lors du discours d’ouverture de l’événement.

Une chance pour tous les profils

Si l’association accompagne les porteurs de projets pour une durée allant jusqu’à deux ans, la chance est donnée également, depuis peu, à un autre type de candidats. Il s’agit des lauréats de la formation professionnelle issus de la section régionale du Centre national Mohammed VI des handicapés (CNMH) à Marrakech. L’idée, selon Hamza El Baroudi, président d’Emerging Business Foundation et vice-président général de la CGEM Région Marrakech-Safi, est que des entreprises, notamment celles du quartier industriel de Sidi Ghanem, fassent appel à des sous-traitants issus de ce centre. Dans ce cadre, dès lundi prochain, promet El Baroudi, un partenariat avec ce centre sera intégré au projet de requalification du quartier industriel de Sidi Ghanem, pour que l’ensemble des passages et trottoirs permette une circulation fluide des personnes à mobilité réduite dans ce quartier.

La GreenTech et la TravelTech dans le viseur

En gros, l’incubateur Emerging Business Factory est adossé à l’association EBF. Et les candidats accompagnés le sont dans le cadre d’un programme porté par l’INDH et le ministère de l’Intérieur, avec la participation de plusieurs partenaires, dont le Centre régional d’investissement (CRI) de la région, les banques et la CGEM Marrakech-Safi. Ce modèle est parfaitement exportable à d’autres régions. D’autant plus que les chiffres annoncés sont encourageants. L’incubateur a, en effet, accompagné 358 bénéficiaires en phase pré-création et 105 en post-création. Au total, 70 entreprises ont été créées sur la période 2020-2021. Les bénéficiaires sont à 27% des femmes. L’objectif actuel est de faire de la Région un pôle technologique pour servir l’écosystème économique de la région et du pays. Deux secteurs sont visés en priorité. «Nous encourageons particulièrement les startups qui opèrent dans la GreenTech, notamment la gestion de l’eau et l’agriculture. Mais il y a également le domaine de la TravelTech dans sa composante Hospitalité et Voyages que nous voulons booster. Car la région et, plus particulièrement, la ville de Marrakech sont une destination touristique par excellence. Pourtant, les solutions technologiques adoptées par le secteur sont souvent achetées ailleurs. Nous voulons changer cela», espère Aboudia. C’est pourquoi il a été décidé d’organiser, ce vendredi à Rabat, la première édition de l’événement TravelTech, dédié aux technologies du voyage et du tourisme, en partenariat avec l’Office national marocain du tourisme (ONMT) et la Confédération nationale du tourisme. «Cette première édition a été stratégiquement programmée à Rabat», souligne Aboudia.

DNES – Abdelhafid Marzak

_____________________________________________________________________

Taoufik Aboudia, secrétaire général d’Emerging Business Foundation
«Nous avons permis la création de 70 entreprises avec 3 à 5 emplois chacune»

«Nous avons été conviés par le Groupe Le Matin pour l’accompagner dans sa tournée régionale. Ce soir, à Marrakech, c’était une station extraordinaire où nous avons discuté de l’essor de la région à travers le prisme de l’entrepreneuriat des jeunes. Nous avons ainsi discuté du programme et des chiffres, mais nous nous sommes également fait des promesses qui deviendront bientôt des projets porteurs. Sur les deux dernières années, nous avons accompagné 105 porteurs de projets. Nous avons une équipe qui reçoit, tous les jours, de nouveaux candidats. Nous avons ainsi permis la création de 70 entreprises, avec un ratio de création d’emploi de 3 à 5 par entreprises. Plusieurs secteurs sont adressés par ces entreprises, notamment la GreenTech, les industries créatives et culturelles. Et ce sont ces jeunes entrepreneurs qui ont eu le meilleur rôle ce soir, en s’exposant grâce à cet événement et ce partenariat naissant avec le Groupe Le Matin. Par ailleurs, à EBF, nous avons souhaité intégrer les personnes en situation de handicap à nos programmes. Depuis quelques mois, nous avons donc signé une convention avec le Centre national Mohammed VI des handicapés (CNMH). Nous y avons trouvé un gisement extraordinaire de talents. L’un de ces deux talents a pris la parole de manière égale à n’importe quel autre entrepreneur. Nous souhaitons en faire un nouveau modèle d’inclusion régional et national. Nous souhaitons que le programme de l’INDH et les autres incluent cette population à toutes les échelles. Nous aspirons à les aider à créer leurs entreprises ou à les intégrer dans des entreprises».

——————————————————————————————–
Hamza El Baroudi, président d’Emerging Business Foundation
«L’accompagnement d’EBF aux porteurs de projet peut aller jusqu’à 2 ans»

«L’association EBF a été créée en 2017 après la COP 22, avec pour objectif de booster l’entrepreneuriat dans la région de Marrakech-Safi. L’espace de coworking Emerging Business Factory existait avant. EBF a été initiée pour apporter une dimension associative où les entrepreneurs confirmés de la ville peuvent apporter leur contribution et aider les jeunes à réaliser leurs projets. À début, nous nous sommes entourés de quelques amis entrepreneurs qui constituent aujourd’hui le bureau de la fondation. Depuis quelques années, nous avons l’honneur de prendre le programme de l’INDH dans la région de Marrakech-Safi. Ce programme est d’abord un financement pour les jeunes porteurs de projets. Il leur permet d’accéder à 100.000 DH, dans le cas d’un seul associé ou à 200.000 DH, lorsqu’ils sont deux, sous forme de subvention directe de l’INDH. Le programme est développé par la Wilaya de Marrakech avec la coopération de la Banque mondiale. C’est un coup de boost pour tout jeune porteur de projet. À la fondation, nous recevons ces jeunes, nous qualifions leurs projets, nous organisons des formations pour eux et les aidons à monter leurs business plans. Après cela, nous les redirigeons vers l’INDH pour présenter et pitcher leurs projets et obtenir le financement. Tous tes types de secteurs sont pris en charge, l’essentiel étant la valeur ajoutée apportée par le projet et la création d’emploi. La durée de l’accompagnement offert par l’association peut aller jusqu’à deux ans».


——————————————————————————————–

Aymen Cherqi, fondateur et CEO de l’agence de production Youthiful Prod
«Avec EBF, l’entrepreneuriat n’est pas un marathon, mais plutôt un “100 mètres”»

«Youthiful Prod n’a que 6 mois d’existence. Pourtant, durant cette période, nous avons eu recours à beaucoup de techniques de Growth Hacking, grâce à EBF. Avec leur accompagnement, nous n’avons pas l’impression que l’entrepreneuriat est un marathon, mais plutôt un “100 mètres”. Avec EBF, il y a toujours un événement qui fait tout accélérer. Ainsi, nous avons appris que rien ne se fait sans un dur travail et qu’il faut toujours être créatif lors du processus permettant de trouver des solutions aux problématiques de l’entreprise ou de ses clients. En ce qui me concerne, j’ai dû me concentrer sur un nombre réduit de clients, mais qui sont, en contrepartie, qualitatifs. De plus, chaque fois que j’entreprends une action – shooting, tournage… – je pense à l’avance aux actions marketing qui peuvent appuyer ce travail. Adopter une réflexion “Marketing” dès le début de chaque projet est devenu un réflexe avec EBF. Mon conseil aux jeunes est de foncer. En ce qui me concerne, le pitch de mon projet d’entreprise, que je devais faire à la wilaya, a été préparé la veille. Et j’ai obtenu la note 97%, la plus haute accordée par le jury dans la région. Ce que je veux dire, c’est qu’il ne faut pas rester dans l’idéalisme et passer à l’action, ni se contenter de la passion, mais atteindre l’expertise dans un domaine précis pour réussir.»


Continuer la lecture

close

Recevez toute la presse marocaine.

Inscrivez-vous pour recevoir les dernières actualités dans votre boîte de réception.

Conformément à la loi 09-08 promulguée par le Dahir 1-09-15 du 18 février 2009 relative à la protection des personnes physiques à l'égard du traitement des données à caractère personnel, vous disposez d'un droit d'accès, de rectification, et d'opposition des données relatives aux informations vous concernant.

Afficher plus
Bouton retour en haut de la page