Art & CultureLe Matin

La réalisatrice Florence Miailhe invitée du FICAM

La réalisatrice française de films animés Florence Miailhe animera le 11 mai une master class à 15 h 30 à l’Institut français de Casablanca autour de son parcours. Invitée dans le cadre du Festival international de cinéma d’animation de Meknès (FICAM) 2022, elle parlera de son univers empreint de poésie dont la peinture animée se fait révélatrice. Florence Miailhe sera également le dimanche 8 mai à 10 h 30 à la Médiathèque de l’Institut français de Meknès pour la rencontre Making of (FICAM). Florence Miailhe reviendra sur l’aventure qu’a représentée la réalisation de «La traversée», sans doute, un des premiers longs métrages dans l’histoire du cinéma d’animation, réalisé entièrement en peinture sur verre directement sous la caméra. La traversée reçoit le prix de la Fondation Gan pour le cinéma. Le film est sorti en France en septembre 2021. Il est sélectionné et remporte de nombreux prix dans les festivals en France et à l’international dont une Mention du jury au Festival d’Annecy, le Prix Audencia au Festival du nouveau cinéma de Montréal, les Grand Prix et Prix du public au BIAF en Corée du Sud. «J’essaierai de partager mon expérience de plasticienne et de cinéaste. Qu’est-ce qui m’a amenée à l’animation ? Comment passer de courts métrages très artisanaux à un long métrage comme “La traversée” ? Un projet qui a demandé plus de dix ans de détermination pour exister sur le grand écran.

Comment penser l’écriture d’un film en y intégrant un processus général de création à travers les jeux avec la matière, la notion de rythme, l’approche documentaire… ?», indique la réalisatrice selon un communiqué du FICAM. «La Traversée» co-écrit avec Marie Desplechin, autrice de livres pour enfants, raconte le parcours migratoire de deux enfants d’est en ouest, à travers un continent imaginaire peuplé de cirques nomades, de forêts magiques, d’ogres et de Baba Yaga. Florence Miailhe est diplômée de l’École nationale supérieure des arts décoratifs en 1980, spécialisation gravure. Outre son activité de peintre, elle travaille comme maquettiste et illustratrice pour la presse. Florence a fait une série d’expositions sur le thème du hammam avant de réaliser en 1991 son premier film d’animation : «Hammam». En 1995, son second film «Schéhérazade» voit le jour et en 1996 elle réalise «Histoire d’un prince devenu borgne et mendiant». Son travail très personnel est remarqué dans de nombreux festivals. Elle reçoit notamment le César du meilleur court métrage en 2002 pour «Au premier dimanche d’août» et la mention spéciale au Festival de Cannes en 2006 pour «Conte de quartier».


Continuer la lecture

close

Recevez toute la presse marocaine.

Inscrivez-vous pour recevoir les dernières actualités dans votre boîte de réception.

Conformément à la loi 09-08 promulguée par le Dahir 1-09-15 du 18 février 2009 relative à la protection des personnes physiques à l'égard du traitement des données à caractère personnel, vous disposez d'un droit d'accès, de rectification, et d'opposition des données relatives aux informations vous concernant.

Afficher plus
Bouton retour en haut de la page