Art & CultureLe Matin

«Le Ziryab des Virtuoses» 2022 attribué à l’artiste émirati Ali Obaid

Le Festival international du luth de Tétouan souffle cette année sa 23e édition, du 20 au 22 mai, avec une programmation très recherchée par la directrice artistique du festival, la Soprano Samira Kadiri. Pendant trois jours, la Colombe blanche vivra aux rythmes de plusieurs sonorités du luth, venant de divers pays, avec comme invitée d’honneur l’Arabie saoudite qui sera représentée par le Dr Ibrahim Dakhil et plusieurs autres luthistes.

Placé sous le Haut Patronage de S.M. le Roi Mohammed VI, cet événement, organisé par le ministère de la Jeunesse, de la culture et de la communication, en partenariat avec la province de Tétouan et la Commune urbaine de la ville, est devenu un rendez-vous incontournable dans la cartographie des festivals les plus importants au Maroc. Il a acquis ses lettres de noblesse grâce au travail professionnel et aux efforts assidus de l’équipe organisatrice, dont l’artiste Samira Kadiri qui ne ménage aucun effort pour offrir, chaque année, aux passionnés de cet instrument un menu exceptionnel et original. «Effectivement, l’objectif de cette manifestation artistique et culturelle est d’apporter de la nouveauté et de la spécificité, à travers des musiciens virtuoses du Maroc et d’autres pays du monde. Notre ouverture sur l’extérieur permet à notre fidèle public de Tétouan et à nos artistes de prendre connaissance des expériences qui se font ailleurs.

Ces rencontres d’artistes marocains et étrangers peuvent, aussi, aboutir à des échanges et peut-être même à des projets futurs. Sans oublier que cet événement met en valeur des musiciens et compositeurs nationaux qui ont énormément donné à la chanson et la musique marocaines. C’est le cas, cette année, du compositeur Mohamed Ziyat et de la musicienne au Qanoun Souad Chaouki auxquels le festival rendra un vibrant hommage lors de son ouverture. Par ailleurs, le Ziryab des Virtuoses de cette édition sera décerné au grand luthiste émirati et Directeur général de l’Académie des Beaux Arts de Fujairah, Ali Obaid», souligne la directrice artistique du Festival, Samira Kadiri. Rappelons que le luthiste émirati Ali Obaid a été l’un des premiers lauréats de la Maison du luth arabe à Abou Dhabi, où il a étudié auprès de grands maîtres comme le célèbre Nasser Shamma. D’où la Commission du Ziryab a décidé cette année de lui attribuer ce trophée en reconnaissance à son brillant parcours et son rôle dans le renouveau et le développement de la musique arabe, ainsi que son travail créatif caractérisé par la splendeur et le professionnalisme.

Les autres soirées du festival connaitront la participation d’artistes venant du Liban (Mostapha Matar), de la Jordanie et de la Turquie (Mohamed Bitmaz et Iliya Khouri), des Émirats arabes unis (Ali Obaid) et du Maroc (Driss Maloumi, Abdelilah Masswab et Taouam Fès), puis d’autres belles surprises.
La journée d’ouverture du festival sera, par contre, marquée par l’inauguration du nouveau siège de l’Institut régional de musique et des arts chorégraphiques de Tétouan, puis du Théâtre national Musalla, construits et équipés dans le cadre du programme intégré de développement économique et urbain de la ville de Tétouan, lancé par S.M. le Roi Mohammed VI.

Historique du Ziryab

Le Prix «Ziryab des Virtuoses» a été créé par feu l’artiste Hassan Mégri (président fondateur du Comité national de la musique) pour consacrer les plus grands concertistes du monde. Ce trophée est octroyé par le Comité national de la musique en collaboration avec le ministère de la Jeunesse, de la culture et parrainé par le Conseil international de la musique, partenaire officiel de l’UNESCO. Ce Prix a déjà été attribué à des virtuoses de renom tels Marcel Khalifé (Liban), Nasser Shemma (Iraq), Diabaté Toumani (Mali), Haj Youness (Maroc), R’Chid Regragui (Maroc), Nasser El Houari (Maroc), Nouamane Lahlou (Maroc), le trio Joubran (Palestine), Juan Carmona (Espagne), Saïd Chraïbi (Maroc), Abdelwahab Doukkali (Maroc), Salah Cherqi (Maroc), Savas Ozkok (Turquie), Driss El Maloumi (Maroc), Rachid Zeroual (Maroc), Bassekou Kouyaté (Mali) et Fourat Qaddouri (Iraq).


Continuer la lecture

close

Recevez toute la presse marocaine.

Inscrivez-vous pour recevoir les dernières actualités dans votre boîte de réception.

Conformément à la loi 09-08 promulguée par le Dahir 1-09-15 du 18 février 2009 relative à la protection des personnes physiques à l'égard du traitement des données à caractère personnel, vous disposez d'un droit d'accès, de rectification, et d'opposition des données relatives aux informations vous concernant.

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page