EconomieLe Matin

Statistiques sur le marché du travail : le HCP revoit ses méthodes et ses outils de mesure

[ad_1]

Dans un communiqué, le Haut-Commissariat au Plan explique que cette initiative émane de la conviction de l’établissement « quant à la pertinence de l’adaptation de son dispositif d’observation du marché de travail et de son souci d’assurer régulièrement la conformité aux standards internationaux régis, dans ce domaine, par l’Organisation Internationale du Travail (OIT) ».

Recensement  2024 : Ahmed Lahlimi fait le point

Selon le HCP, au regard des mutations profondes que connaît le marché du travail, accentuées par la révolution numérique, ainsi que par la dynamique socio-économique dans laquelle s’est inscrit le Maroc, il est devenu impératif d’adapter les outils de mesure et de suivi de la réalité socio-économique de notre pays dont le marché du travail constitue une composante clé.

Ainsi, le processus de refonte portera sur la révision du cadre conceptuel, de la méthodologie d’échantillonnage ainsi que de la couverture thématique, et visera en particulier à appréhender les transformations rapides de l’environnement du travail accentuées par la révolution numérique, ses impacts sur l’avenir du marché du travail et suivre les dynamiques des nouvelles formes d’emploi. Il sera également question d’intégrer les nouvelles normes internationales régissant la production des statistiques du marché du travail, en tenant compte des récentes avancées des conférences internationales des statisticiens du travail, et de réviser la méthodologie d’échantillonnage de ladite enquête dans l’optique d’assurer la mesure d’évolution des résultats en glissement trimestriel en plus de la mesure usuelle en glissement annuel, et de renforcer la représentativité territoriale (régionale et provinciale) de ses résultats.

Le HCP prévoit la mise en place de son nouveau dispositif d’observation du marché de travail en 2026

Ce processus de refonte, qui sera réalisé en étroite concertation avec les différentes parties prenantes, y compris les départements ministériels clés, les différents acteurs publics et privés du marché du travail au Maroc, et les experts de l’OIT, devrait aussi explorer de nouvelles thématiques en lien avec le marché du travail, notamment l’emploi vert et la migration de la main d’œuvre.

Les travaux liés à cette refonte s’étendront sur la période 2024-2025, en vue de la mise en place d’un nouveau dispositif d’observation du marché du travail en 2026. L’année 2024 sera consacrée à la conception et au test dudit dispositif. En 2025, il est prévu de mener, une enquête en parallèle à l’enquête actuelle afin d’estimer l’impact des changements introduits sur les indicateurs du marché du travail.


Continuer la lecture

Afficher plus
Bouton retour en haut de la page