ActualiteLibération

La baignade dans les retenues de barrages

Fuir la canicule en quête de la fraîcheur, les riverains des barrages optent pour la baignade dans les retenues, sans se rendre compte des dangers et des conséquences néfastes qui peuvent en résulter.

 Ainsi, en raison de la prolifération des cas de noyade, une vaste campagne de sensibilisation aux dangers de la baignade dans les retenues des barrages, les lacs et les rivières, a été lancée par l’Agence du bassin hydraulique du Bouregreg et de la Chaouia (ABHBC), en collaboration avec les autorités locales, les collectivités territoriales, ainsi que les acteurs de la société civile.

Un total de 151 cas de noyade a été enregistré au cours des quatre dernières années dans les régions de Casablanca-Settat, Rabat-Salé-Kénitra et Béni Mellal- Khénifra, indique un rapport de l’Agence.

« La grande quantité de la boue au fond des barrages rend difficile la montée à la surface de l’eau en cas de noyade, minimisant ainsi les chances de survie », explique l’ABHBC, faisant savoir que la natation dans les lacs exige plus d’efforts que dans la mer, du fait que la densité de ce cette dernière est supérieure à la densité de l’eau douce et permet au corps de flotter dessus.

Aussi, l’ABHBC met en garde quant à la profondeur d’eau des barrages, qui dépasse les 100 mètres dans certains endroits, la présence des courants forts et des contre-courants, ainsi que des abords qui ne sont pas convenablement aménagés.

Articles similaires

Dans la foulée, la sensibilisation de la population aux dangers de ce type de baignade joue un rôle crucial dans la réduction de ce fléau, et ce en raison de la difficulté de la surveillance de ces retenues.

Pour ce faire, la démarche de l’ABHBC consiste à cibler, dans un premier temps, les écoliers à travers une capsule sous forme de dessins animés de sensibilisation aux dangers de la baignade dans les retenues des barrages, ainsi que l’organisation d’une caravane de sensibilisation dédiée aux riverains des barrages, notamment Sidi Mohamed Ben Abdellah, Sidi Yahya Zaër, Rouidat, Kouachia, El Malleh, Hessar, Tamesna et Lhimer, à même de faire émerger une culture de prévention.

De même, la campagne a permis l’installation de nouveaux panneaux de signalisation à proximité des barrages, la distribution de dépliants, des spots publicitaires, ainsi que la diffusion des émissions et des reportages télévisés en guise de sensibilisation aux risques de baignade dans les retenues.

Dans la même lignée, deux voitures équipées de haut-parleurs ont été mobilisées à cet effet, ainsi que la mise en place d’un stand de sensibilisation mobile. L’objectif étant d’étoffer le programme de sensibilisation en la matière.

Instituée en 2000, l’ABHBC est un établissement public doté de la personnalité morale et de l’autonomie financière, chargé du développement et la gestion de l’eau et du domaine public hydraulique du Bouregreg et de la Chaouia.

Par El Hassan Ben Yahia (MAP)

Continuer la lecture

close

Recevez toute la presse marocaine.

Inscrivez-vous pour recevoir les dernières actualités dans votre boîte de réception.

Conformément à la loi 09-08 promulguée par le Dahir 1-09-15 du 18 février 2009 relative à la protection des personnes physiques à l'égard du traitement des données à caractère personnel, vous disposez d'un droit d'accès, de rectification, et d'opposition des données relatives aux informations vous concernant.

Afficher plus
Bouton retour en haut de la page