ActualiteLibération

L’Allemagne et l’UE soulignent que le plan d’ autonomie constitue une bonne base pour résoudre le différend sur le Sahara

Le ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger, Nasser Bourita, s’est entretenu, jeudi à Rabat, avec la ministre allemande des Affaires étrangères de la République fédérale d’Allemagne, Annalena Baerbock, en visite de travail dans le Royaume.

Lors d’une conférence de presse tenue à l’issue de leurs entretiens, les deux ministres ont affirmé leur volonté commune de donner un nouvel élan aux relations bilatérales qui ont franchi une nouvelle étape depuis le message adressé, en décembre dernier, par le président de la République fédérale d’Allemagne, M. Frank-Walter Steinmeir à S.M le Roi Mohammed VI à l’occasion du Nouvel An.

« Cette visite va sans nul doute donner un nouvel élan aux relations entre les deux pays. Elle a abouti à une déclaration conjointe très importante qui établit de nouveaux mécanismes dans nos relations bilatérales », a souligné M. Bourita, expliquant que les relations entre Rabat et Berlin sont basées sur « la clarté, le respect mutuel, la confiance et le travail en faveur des intérêts communs ».

M. Bourita a fait savoir que les deux parties ont évoqué plusieurs questions régionales, saluant la position et le rôle de l’Allemagne sur des dossiers allant du Sahel au Moyen-Orient, en passant par l’Ukraine.

« Nous avons constaté une convergence de vues sur de nombreuses questions, qu’il s’agisse du Mali, de la Libye ou de l’Ukraine. Notre volonté est de renforcer la consultation sur différents dossiers », a-t-il dit.

Le ministre a également salué le rôle de l’Allemagne dans le renforcement des relations entre Rabat et Bruxelles, estimant que Berlin « a toujours joué un rôle essentiel dans l’approfondissement du partenariat entre le Maroc et l’Union européenne dans tous les domaines. »

A cet égard, M. Bourita a expliqué que l’Allemagne est un « pays essentiel » dans l’élaboration d’un modèle de relation entre l’UE et la rive Sud de la Méditerranée basé sur « les bénéfices et le respect mutuels » et la création « d’un nouveau type de voisinage avec l’UE ».

La diplomate allemande a fait savoir que ses entretiens avec M. Bourita ont débouché sur un accord pour renforcer la coopération bilatérale à travers un mécanisme de dialogue politique stratégique multidimensionnel qui se tient tous les deux ans au niveau des ministères des Affaires étrangères.

Cette rencontre, a-t-elle ajouté, a aussi permis d’examiner le renforcement des partenariats existant dans les domaines du développement de l’hydrogène vert, la lutte contre les changements climatiques, l’éducation et la migration.

S’agissant de la question du Sahara marocain, Mme Baerbock a réaffirmé que l’Allemagne et l’Union européenne soutiennent les efforts menés sous l’égide des Nations unies pour parvenir à une solution politique, soulignant que le plan d’autonomie présenté par le Maroc constitue une « bonne base » pour résoudre ce différend.

Continuer la lecture

close

Recevez toute la presse marocaine.

Inscrivez-vous pour recevoir les dernières actualités dans votre boîte de réception.

Conformément à la loi 09-08 promulguée par le Dahir 1-09-15 du 18 février 2009 relative à la protection des personnes physiques à l'égard du traitement des données à caractère personnel, vous disposez d'un droit d'accès, de rectification, et d'opposition des données relatives aux informations vous concernant.

Afficher plus
Bouton retour en haut de la page