ActualiteLibération

Le tourisme mondial s’accélère au premier trimestre

La reprise du tourisme s’est accélérée au premier trimestre 2022, selon un récent rapport de l’Organisation mondiale du tourisme (OMC).

L’assouplissement des restrictions et la hausse de la confiance ont beaucoup contribué à cette évolution permettant ainsi au secteur touristique de poursuivre sa reprise à un rythme soutenu.

Après analyse des données de l’OMT, il ressort globalement que « les destinations ont reçu près de trois fois plus d’arrivées internationales au premier trimestre 2022 qu’à la même période de 2021, l’Europe étant en tête du rebond du secteur », a indiqué l’organisation internationale.

Ces données montrent que « le tourisme international a connu une augmentation de 182% en glissement annuel en janvier-mars 2022, les destinations du monde entier ayant reçu quelque 117 millions d’arrivées internationales, contre 41 millions au premier trimestre 2021 ».

Selon le dernier Baromètre du tourisme mondial de l’OMT, « sur les 76 millions d’arrivées internationales supplémentaires au cours des trois premiers mois, quelque 47 millions ont été enregistrées en mars, ce qui montre que la reprise s’accélère ».

Dans le détail, l’Europe a accueilli près de quatre fois plus d’arrivées internationales (+280%) au premier trimestre 2022 qu’au cours de la même période de 2021, a indiqué l’OMT précisant que les résultats ont été portés par une forte demande intrarégionale.

S’il est établi que les arrivées ont plus que doublé (+117%) au cours des mêmes trois mois dans les Amériques, les chiffres rendus publics par l’OMT montrent que les arrivées en Europe et dans les Amériques sont toutefois restées respectivement de 43 % et 46 % en dessous des niveaux de 2019.
 
La reprise étant également au rendez-vous du coté du Moyen-Orient (+132 %) et de l’Afrique (+96%) qui ont connu une forte croissance au premier trimestre 2022 par rapport à 2021, selon les mêmes données.

Mais à en croire l’organisation internationale, celles-ci montrent également que les arrivées sont restées respectivement de 59 % et 61% en dessous des niveaux de 2019.

Quant à l’Asie-Pacifique, les données révèlent qu’elle « a enregistré une augmentation de 64% par rapport à 2021, mais les niveaux étaient là encore inférieurs de 93% aux chiffres de 2019, car plusieurs destinations sont restées fermées aux voyages non essentiels ».

A noter que la répartition par sous-région montre que les Caraïbes et le sud de l’Europe méditerranéenne continuent d’afficher les taux de reprise les plus rapides, a fait savoir l’organisation.

Selon l’OMT, « dans les deux cas, les arrivées se sont rétablies à près de 75% des niveaux de 2019, certaines destinations atteignant ou dépassant les niveaux pré-pandémie ».

Quoi que nous enseignent ces données, et en dépit du fait que le tourisme international reste de 61% en dessous des niveaux de 2019, l’OMT est persuadée que la reprise progressive devrait se poursuivre tout au long de l’année 2022.

 Et pour cause : « davantage de destinations assouplissent ou lèvent les restrictions de voyage et la demande refoulée est libérée », a constaté l’organisation.

L’OMT en veut pour preuve : «au 2 juin, 45 destinations (dont 31 en Europe) étaient exemptes de restrictions liées à la Covid-19. En Asie, un nombre croissant de destinations ont commencé à assouplir ces restrictions».

Mais attention! L’organisation mondiale du tourisme a toutefois prévenu que « la situation économique difficile, associée à l’offensive militaire de la Fédération de Russie en Ukraine, représente un risque baissier pour la reprise du tourisme international ».

Quand bien même il n’a eu qu’un impact direct limité sur les performances globales, « ce conflit a d’importantes répercussions économiques au niveau mondial ».

Dans ce sens qu’il exacerbe les prix déjà élevés du pétrole et l’inflation générale et perturbe les chaînes d’approvisionnement internationales ; au point d’entraîner « une hausse des coûts de transport et d’hébergement pour le secteur du tourisme », a-t-elle fait savoir.

Il est important de relever que la dernière édition du Baromètre du tourisme mondial révèle en outre que les recettes d’exportation se redresseront plus rapidement à mesure que les dépenses augmenteront.

Selon l’OMT, « les recettes totales des exportations touristiques (y compris les recettes du transport de passagers) ont atteint un montant estimé à 713 milliards d’USD en 2021, soit une augmentation de 4% en termes réels par rapport à 2020, mais toujours de 61% en dessous des niveaux de 2019 ».

Les recettes du tourisme international ont pour leur part atteint 602 milliards d’USD, soit également 4% de plus en termes réels qu’en 2020, a poursuivi l’organisation précisant que l’Europe et le Moyen-Orient ont enregistré les meilleures performances, les revenus atteignant environ 50% des niveaux pré-pandémiques dans les deux régions.

Alain Bouithy

Continuer la lecture

close

Recevez toute la presse marocaine.

Inscrivez-vous pour recevoir les dernières actualités dans votre boîte de réception.

Conformément à la loi 09-08 promulguée par le Dahir 1-09-15 du 18 février 2009 relative à la protection des personnes physiques à l'égard du traitement des données à caractère personnel, vous disposez d'un droit d'accès, de rectification, et d'opposition des données relatives aux informations vous concernant.

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page