ActualiteLibération

Légère hausse des prix à la production dans les industries manufacturières

Pour le septième mois d’affilée, l’indice des prix à la production du secteur des «Industries manufacturières hors raffinage de pétrole» est resté sur sa tendance haussière au terme du mois de juillet 2022.

Selon les chiffres publiés par le Haut-commissariat au plan (HCP), il a enregistré une hausse de 0,3% au cours du mois de juillet dernier par rapport au mois de juin 2022. Cette évolution intervient après la hausse enregistrée au cours des mois de juin (0,6%).

Il est important de noter que la tendance à la hausse observée depuis le début de l’année s’est affaiblie au fil des mois. En effet, après avoir bondi de 2,5% en janvier, connu une légère progression en mars (0,7%) et février (0,8%), la hausse de l’indice des prix à la production a cependant ralenti au cours des mois qui ont suivi : avril (1,1%), mai (1,0%), juin (0,6%) et juillet (0,3%).  

Quoi qu’il en soit, la hausse enregistrée en juillet dernier est la résultante de la hausse des prix de l’«Industrie automobile» (1,3%), de l’«Industrie du papier et carton» (4,2%), de la «Fabrication d’équipements électriques» (0,8%) et de l’«Industrie alimentaire», l’«Industrie chimique» et la «Fabrication des produits en caoutchouc et en plastique» (0,1%), selon le HCP.

Cette progression résulte aussi de la hausse de 0,9% de l’«Industrie de textile», de 0,6% du «Travail du bois», de 0,5% de la «Fabrication des meubles» et de 0,4% de la «Fabrication des machines et équipements», a souligné l’organisme public dans une note d’information relative à l’indice des prix à la production industrielle, énergétique et minière du mois de juillet 2022.

Dans sa note d’information, le Haut-commissariat ajoute que cette évolution est aussi liée à la baisse des prix de la «Métallurgie» et de l’«Industrie d’habillement» qui ont reculé respectivement de 0,8% et de 0,2%.

A titre de comparaison, à fin juin 2022, l’évolution de l’indice des prix à la production du secteur des «Industries manufacturières hors raffinage de pétrole» provient de la hausse des prix des «Industries alimentaires» (2,3%), de l’«Industrie du papier et carton» (1,5%), de l’«Industrie du textile» (0,8%) et de l’«Industrie d’habillement» (0,3%).

Dans une précédente note d’information, le HCP ajoute que cette hausse résultait également des «Travaux d’imprimerie et de reproduction d’enregistrements» (1,0%), du «Travail du bois» (0,7%) et de l’«Industrie chimique», de la «Fabrication d’équipements électriques», de la «Fabrication des produits métalliques» et de la «Fabrication des produits informatiques» (0,1%).

Dans cette même note d’information, le HCP avait aussi expliqué que la hausse de cet indice provenait en outre de la baisse de 2,3% des prix de la «Métallurgie».

Rappelons également que la hausse enregistrée en mai 2022 avait été attribuée aux hausses observées au niveau des  prix des «Industries alimentaires» (2,2%), de l’«Industrie chimique» (1,9%), de l’«Industrie automobile» (1,0%), de la «Fabrication de produits en caoutchouc et en plastique» (2,7%), de l’«Industrie d’habillement» (0,9%), de la «Fabrication d’autres produits minéraux non métalliques» (0,4%) et de l’«Industrie du cuir et de la chaussure» (3,6%).
Cet accroissement avait été aussi justifié par la baisse de 2,8% des prix de la «Métallurgie», selon le Haut-commissariat au plan.

Il est à noter qu’au terme du mois de juillet 2022, les indices des prix à la production des secteurs des «Industries extractives», de la «Production et distribution d’électricité» et de la «Production et distribution d’eau» ont connu une stagnation, selon le Haut-commissariat.
Un mois plus tôt, en juin 2022, l’institution publique annonçait que l’indice des prix à la production du secteur des «Industries extractives» avait connu une augmentation.

Au cours de la même période, les indices des prix à la production des secteurs de la «Production et distribution d’électricité» et de la «Production et distribution d’eau» avaient connu une stagnation.

Rappelons que les indices des prix à la production des secteurs des «Industries extractives», de la «Production et distribution d’électricité» et de la «Production et distribution d’eau» avaient également connu une stagnation au cours du mois de mai 2022.

Alain Bouithy

Continuer la lecture

close

Recevez toute la presse marocaine.

Inscrivez-vous pour recevoir les dernières actualités dans votre boîte de réception.

Conformément à la loi 09-08 promulguée par le Dahir 1-09-15 du 18 février 2009 relative à la protection des personnes physiques à l'égard du traitement des données à caractère personnel, vous disposez d'un droit d'accès, de rectification, et d'opposition des données relatives aux informations vous concernant.

Afficher plus
Bouton retour en haut de la page